La Tunisie tient son billet pour la Coupe du monde 2022 ! Sans voler très haut, les Aigles de Carthage ont réalisé mardi soir le minimum syndical chez eux, dans leur stade Olympique Hammadi Agrebi de Radès, en concédant un nul suffisant (0-0) pour écarter le Mali et filer vers le Mondial. Les Tunisiens n'auront finalement pas inscrit le moindre but lors de ce barrage puisqu'à l'aller, c'est le malheureux Sissako qui avait marqué contre-son-camp, provoquant malgré lui la chute malienne. La joie n'en est pas moins immense pour un peuple tunisien qui va pouvoir fêter cette qualification avec ses protégés jusqu'au bout de la nuit.
Le 25 mars dernier, le spectacle n'avait pas été fameux. Quatre jours plus tard, il n'a pas été plus glorieux. Pourtant, le Mali avait décidé de mettre le feu et de provoquer son destin. Mais à l'image du but d'Abdoulaye Diaby inscrit dès la quatrième minute de jeu, refusé pour un hors-jeu peu évident d'un partenaire, les visiteurs ont manqué de chance, d'application et de finition. Et face à un bloc tunisien frileusement recroquevillé derrière, la seule volonté malienne n'a pas suffit. Côté spectacle, le fervent public venu en masse ce mardi à Radès n'aura pas été récompensé. Il se contentera cependant très largement du billet pour le Mondial glané par ses protégés.
Coupe du monde
"Je vous l’avais dit" : Nos réactions lors du tirage des adversaires de la France
01/04/2022 À 17:44

Aller plus haut

Mais si le niveau de jeu de la Tunisie ne monte pas d'un, voire deux ou trois crans, il y a peu de chance que la sélection brille au Qatar. Elle aussi en difficulté dans la construction, l'équipe du sélectionneur Jalel Kadri doit en partie son salut au manque de tranchant offensif malien. Pourtant à domicile, les Aigles de Carthage ont choisi de laisser le ballon à leurs adversaires. Du coup, ils sont restés les trois-quarts du temps dans leur moitié de terrain. Un tir de Seifeddine Jaziri au ras du petit-filet adverse juste après la pause (49e), ou encore une tête cadrée mais timide de Ghailene Chaalali (52e), et c'est en réalité à peu près tout pour les occasions dangereuses. Un bilan offensif bien maigre pour une équipe qui n'aura tiré que trois fois ce soir, pour un seul ballon cadré.
Après 1978, 1998, 2002, 2006 et 2018, la Tunisie est malgré tout qualifiée pour cette fameuse sixième Coupe du monde de son histoire. A chaque fois sortis dès le premier tour, les Aigles tenteront cette fois de faire mieux et de s'envoler un peu plus haut pour, pourquoi pas, écrire une nouvelle page glorieuse. Ils seront fixés sur leur sort et découvriront le nom de leurs adversaires à l'occasion du tirage au sort du Mondial 2022 programmé vendredi 1er avril prochain, à partir de 18h.
Coupe d'Afrique des Nations
La Tunisie rate la marche face au Burkina Faso
29/01/2022 À 20:54
Coupe d'Afrique des Nations
La Guinée Equatoriale, Petit Poucet, grande sensation
26/01/2022 À 21:57