AFP

Le Portugal étrille les Iles Féroé avec un triplé d'André Silva qui éclipse Ronaldo

Le Portugal et André Silva explosent les Féroé, la Suisse continue son bonhomme de chemin
Par AFP

Le 10/10/2016 à 23:41Mis à jour Le 11/10/2016 à 00:05

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 - Le Portugal a déferlé sur les Iles Féroé (0-6) lundi soir avec un triplé d'André Silva qui a presque relégué Cristiano Ronaldo au rang d'anonyme.

Cristiano Ronaldo, buteur lors de la large victoire du Portugal sur les Iles Féroé (6-0), s'est tout de même fait voler la vedette par le jeune André Silva, auteur d'un triplé lundi en 3e journée de qualifications pour le Mondial 2018. Les champions d'Europe en titre se sont ainsi hissés au 2e rang du groupe B de la zone Europe avec 6 points, derrière la Suisse (9 pts), qui a remporté à Andorre son troisième succès d'affilée (2-1).

Battus chez les Helvètes (2-0) en ouverture de campagne qualificative, les Portugais avaient ensuite disposé de la modeste équipe d'Andorre (6-0), vendredi à domicile, grâce à un quadruplé de Cristiano Ronaldo, qui avait ainsi fêté son retour avec la Selecçao après sa blessure en finale de l'Euro 2016.

Lundi soir à Torshavn, capitale de l'archipel féringien, c'est le jeune avant-centre du FC Porto, André Silva, qui a brillé par son efficacité. L'attaquant, qui aura 21 ans le mois prochain, a ouvert le score en ajustant le gardien Nielsen après un bon appel en profondeur de Joao Mario (12e), très à l'aise dans le rôle d'animateur offensif. André Silva profitait ensuite de deux ballons mal repoussés par Nielsen, sur un centre tendu de Quaresma (22e) et une frappe puissante de Cancelo (37e), pour creuser l'écart et signer son quatrième but en autant de rencontres internationales.

Après une série d'occasions manquées (16e, 20e, 48e, 55e), Cristiano Ronaldo parvenait enfin à marquer lui aussi, d'une belle frappe du gauche à l'entrée de la surface de réparation (65e). Joao Moutinho, entré à la place de Joao Mario à la 81e, et Joao Cancelo ont alourdi le score dans le temps additionnel. Le Portugal poursuivra sa campagne de qualification le 13 novembre avec la réception à la Lettonie, 5e du groupe après la défaite subie lundi à domicile face à la Hongrie (2-0).

Andre Silva félicité par ses partenaires

Andre Silva félicité par ses partenairesAFP

La Suisse continue sa route

La Suisse a enchaîné une troisième victoire consécutive lundi soir face à Andorre (2-1), lors des qualifications pour le Mondial 2018, et conservé la tête de son groupe devant les champions d'Europe portugais. Après avoir fait tomber d'entrée le Portugal (2-0) puis la Hongrie (3-2), la "Nati" a donc poursuivi son parcours pour le moment sans embûches vers la Russie et son quatrième Mondial d'affilée.

Mais face à Andorre, l'équipe la plus modeste du groupe - 203e et dernière au classement Fifa et atomisée vendredi (6-0) par le Portugal de CR7 -, la "Nati" a toutefois eu beaucoup de mal à faire respecter la logique, alors qu'elle avait pourtant fait le déplacement avec la ferme intention de faire un carton sur la pelouse synthétique du stade national d'Andorre-la-Vieille et de soigner sa différence de buts.

Si la mission est manquée, l'essentiel est tout de même là. Avec neuf points en trois matches, les hommes de Vladimir Petkovic conservent la tête du groupe B devant la Seleçcao de Cristiano Ronaldo (6 points), qui a signé un deuxième carton aux Iles Féroé (6-0). Et ils peuvent espérer poursuivre leur sans-faute encore un moment, alors qu'ils affronteront les Iles Féroé, l'Andorre et la Lettonie lors des cinq prochaines rencontres avant de repasser aux choses sérieuses dans un an avec deux dernières confrontations face au Portugal et à la Hongrie.

Malgré leur domination quasi totale, les Suisses ont eu beaucoup de mal à trouver la faille face aux joueurs essentiellement amateurs qui composent la sélection de la petite principauté, n'ouvrant le score qu'à la faveur d'un penalty obtenu par Admir Mehmedi et transformé par Fabian Schär (19e). Après un seul petit but en première période, il aura fallu attendre plus d'une demi-heure lors de la seconde pour que Xherdan Shaqiri ne place un centre parfait sur la tête de Mehmedi pour le deuxième but suisse (77e). Et signe de toutes les difficultés des Suisses à se mettre à l'abri, ils ont fini par encaisser un but andorran sur une superbe frappe d'Alexandre Martinez (90+1). Un but célébré comme une victoire par les Andorrans mais qui laissera à coup sûr un goût très amer à la "Nati".

0
0