Un but pour "faire le job", et puis c’est tout. Encore en difficulté face au bloc bas de la Bosnie, l’équipe de France a ramené un précieux succès de Sarajevo mercredi soir, grâce à un but d’Antoine Griezmann, encore lui (0-1). Les Bleus réalisent une très belle opération en s’envolant en tête du groupe D alors que l’Ukraine et le Kazakhstan sont neutralisés dans le même temps (1-1). La bande à Didier Deschamps termine donc sur une bonne note comptable ce rassemblement particulièrement laborieux dans les déplacements… et dans le jeu.
Un nul face à l’Ukraine (1-1), une victoire sans briller au Kazakhstan (0-2), et donc un succès étriqué en Bosnie. Que ce rassemblement de mars fut compliqué pour l’équipe de France. À l’image de leurs deux premiers matches dans ce parcours censé les mener vers le Mondial qatari, les Bleus ont encore eu du mal dans le jeu, mercredi. Avec un seul entraînement dans les jambes depuis dimanche, la conséquence d’un deuxième long déplacement de rang, et sur une pelouse plus que difficile, les circonstances atténuantes existent.
Euro 2020
Vingt-six Bleus à l'Euro : à qui va profiter l'élargissement de la liste ?
04/05/2021 À 17:36

Lloris décisif, Griezmann dépasse Trezeguet

Elles n’expliquent pas tout, et notamment pas comment une équipe constituée d’un quatuor de départ Lemar – Mbappé – Griezmann – Coman a eu autant de mal à bouger la défense à cinq de la 56e nation au classement FIFA. Mais elles s’entendent. Et au final, les Tricolores ont fait le travail. Grâce à qui ? À ses cadres, bien sûr. À Hugo Lloris, d’abord, qui a sorti une parade de très grande classe sur un coup de tête d’Anel Ahmedhovic à bout portant avant la demi-heure de jeu (26e). À Antoine Griezmann, ensuite, lui qui a encore montré la voie dans l’attitude, en revenant par exemple jusque dans son camp pour écoeurer Edin Dzeko d’un tacle glissé.
Mais celui qui avait déjà ouvert le score face à l’Ukraine a surtout remis le couvert, cette fois de la tête, sur un centre d’Adrien Rabiot, parfaitement décalé par le très bon Thomas Lemar (0-1, 60e). Lloris a rejoint Thierry Henry en nombre de sélections, "Grizou" a dépassé David Trezeguet pour être seul quatrième meilleur buteur de l'histoire des Bleus : quoi de plus logique que de voir ces deux hommes sauver l’équipe de France mercredi.
Un costume de sauveur qui a encore une fois échappé à Kylian Mbappé, par ailleurs autrement plus convaincant dans son engagement que lors de ses dernières sorties. L’attaquant avait bien ouvert le score en tout début de match (3e), mais le drapeau s’est levé pour un hors-jeu très limite. L’une des (très) rares situations françaises avant ce coup de tête salvateur – et sans élan – de Griezmann. Suffisant pour décrocher un huitième succès de rang à l’extérieur. Encore un chiffre remarquable, à défaut d'avoir vécu une soirée emballante.
Euro 2020
Deschamps annoncera sa liste pour l'Euro le 18 mai
03/05/2021 À 14:46
Equipe de France
Une liste claire, un onze en place et une ombre : Les Bleus avancent malgré tout
01/04/2021 À 10:50