Antoine Griezmann - Karim Benzema. Karim Benzema - Antoine Griezmann. Mardi à Lyon, les deux étaient un peu comme chez eux. L’un dans un stade qui lui réussit plutôt bien. L’autre, au cœur de la cité qui l’a vu naître, physiquement et sportivement. Face à la Finlande, les deux attaquants ont livré leur meilleure prestation commune depuis qu’ils jouent ensemble en équipe de France. Si 2014 et 2015 avaient donné un aperçu de cette entente possible entre les deux Madrilènes, le temps et l’été passé avaient fini par nous le faire oublier. Et puis… il y a eu la Finlande.

Les Bleus ont trouvé un duo, que faire avec Mbappé désormais ?

Benzema (90 sélections, 31 buts) a bien aidé Griezmann (98 capes) à revenir à hauteur de Michel Platini et inscrire ses 40 et 41e buts en équipe de France. Au-délà de ça, on a enfin vu ce que l’on espérait depuis le début de l’été : une connexion naturelle et fréquente entre les deux hommes. Il n’a échappé à personne que la France jouait dans un système à trois défenseurs et sans le troisième homme habituel de l’attaque : Kylian Mbappé, blessé au mollet et reparti à Paris après le match face à la Bosnie. A sa place, Anthony Martial, au profil plus discret mais ô combien utile.
Qualif. Coupe du monde
L'antisèche : Une victoire, enfin, et beaucoup plus que ça
07/09/2021 À 21:19
Je n'irai jamais sur ce terrain-là
Avec ces trois-là, ça a fonctionné. Comment faire pour que cela marche avec Mbappé, et ceci dès le mois prochain à l’occasion du Final Four de Ligue des Nations et de la demie face à la Belgique ? A la question ‘l'absence de Kylian Mbappé a-t-elle pu libérer Antoine Griezmann et Karim Benzema dans leur connexion ?’, la réponse de Didier Deschamps a été pour le moins catégorique : "Je n'irai jamais sur ce terrain-là. Si j'avais pu, j'aurais eu tout intérêt à avoir Kylian. Il nous aurait amené autant si ce n'est plus de qualité. Il y a la complémentarité d'un duo, d'un trio, Kylian a sa place dans ce trio. Il y a aussi des ajustements à faire, par rapport à l'animation sur le côté. Kylian n'était pas là. Mais je préfère qu'il soit là, il n'y a pas photo".
Il n’empêche, on a senti Antoine Griezmann libéré comme rarement ces derniers temps. Pour le sélectionneur de l’équipe de France, ça n’a pas grand chose à voir avec le casting. Mais surtout avec la zone d’influence de l’attaquant de l’Atlético Madrid : “Évidemment que la position préférentielle d'Antoine est axiale, même si sur les deux autres matches sa relation avec Karim pouvait être meilleure. Aujourd'hui, elle a été excellente car ce sont deux footballeurs qui parlent le même football. Je ne veux pas enlever Anthony Martial. J'ai fait un choix. On a mis ce qu'il fallait aussi, pour se créer énormément d'occasions. Les trois attaquants ont été décisifs."

Avec le 3-4-3, Deschamps a-t-il enfin trouvé son système ?

Liga
Manita, geste génial et doublé pour du beurre : Benzema en 5 Clasicos mémorables
HIER À 10:18
Liga
Piqué, admiratif mais pas craintif : "Benzema est à un très haut niveau… ça va être amusant"
23/10/2021 À 07:35