L’Allemagne a tremblé, mais elle a fait un grand pas dans l’obtention de son ticket pour le Mondial au Qatar. Menée après un but précoce et superbe de Ianis Hagi, la Nationalmannschaft, largement dominatrice mais maladroite, a réussi à renverser le score grâce à Serge Gnabry et Thomas Müller (2-1). Alors que l’Islande a tenu l’Arménie en échec (1-1) et que la Macédoine du Nord s’est imposée contre le Liechtenstein (0-4) dans le même temps, l’Allemagne prend six points d’avance en tête du groupe J à trois matches de la fin des qualifications.
Qualif. Coupe du monde
Une promenade pour finir : l'Allemagne facile en Arménie
14/11/2021 À 19:18
La Roumanie peut avoir des regrets, mais une chose est sûre : elle n’a pas à rougir après sa prestation à Hambourg face aux champions du monde 2014, encore fragiles défensivement. L’équipe de Mirel Radoi a eu beau se présenter dans un 5-4-1 qui faisait douter quant à sa volonté de jouer, elle a démontré de belles qualités dans la transition, avec ses ailiers Hagi et Valentin Mihaila, et la percussion et la puissance de Nicolae Stanciu et de son attaquant George Puscas.

Le Bayern a sauvé l’Allemagne

Face à l’habituel 4-2-3-1 de Hansi Flick, privé de Manuel Neuer, mais avec Thilo Kehrer à gauche de la défense, l’agressivité des joueurs de la "Tricolorii" sur le porteur de balle, leur pressing dans le camp allemand, a déstabilisé le huitième de finaliste du dernier Euro. Dans un début de match ouvert, Hagi a ainsi profité d’un ballon côté droit pour réussir un petit pont sur Antonio Rüdiger, avant de crucifier Marc-André Ter Stegen d’un pointu (0-1, 9e).

Quelle est la place de Griezmann dans l'Histoire des meilleurs joueurs en Bleu : Top 5 ou plus bas ?

Par la suite, les coéquipiers de Vlad Chiriches ont majoritairement subi, l’Allemagne monopolisant le ballon (72% de possession au final). Mais sur quelques phases de transition parfaitement jouées (22e, 41e, 48e, 74e), ils auraient pu faire beaucoup plus mal à une équipe encore trop souvent sur un fil. Outre-Rhin, c’est surtout le débat autour de l’absence de "vrai" numéro 9 qui va ressurgir, malgré ce 4e succès consécutif lors des éliminatoires.
Car dans un match où les centres ont plu dans la surface roumaine, Timo Werner, aligné en pointe, n’a pas du tout pesé sur la défense adverse, manquant plusieurs fois de lucidité, préférant souvent la passe au tir, pourtant parfois en bonne position pour égaliser. Du coup, c’est Serge Gnabry, d’un tir soudain devant la surface, qui a remis les siens en lice (1-1, 52e).
Après de nouvelles maladresses de Leroy Sané et consort (58e, 62e, 67e, 73e), c’est Müller, un autre joueur du Bayern, entré à la place de… Werner (67e), qui a surgi au second poteau sur corner après une déviation d’un autre Bavarois, Goretzka, pour pourfendre la Roumanie (2-1, 81e). Si les étoiles sont alignées, l’Allemagne pourrait obtenir son billet pour le Mondial dès lundi en cas de victoire face à la Macédoine du Nord.
Qualif. Coupe du monde
L'Allemagne première équipe européenne qualifiée pour le Qatar
11/10/2021 À 20:44
Qualif. Coupe du monde
L'Allemagne retrouve Neuer
10/10/2021 À 12:17