L'importance des coups de pied arrêtés, vous connaissez ? Eh bien, elle n'est jamais aussi élevée que lorsque Miralem Pjanic se poste derrière le ballon. A proximité de la surface de réparation, ou un peu plus loin, le milieu de terrain de l'AS Roma est une terreur. Une arme létale qui ne cesse de faire des victimes. Il y en a déjà eu 3 en Serie A et une en Ligue des champions. La prochaine ? Elle n'est pas encore officiellement désignée. Mais étant donné que le Bosnien est capable de mettre le ballon à peu près où il le désire, on mettrait bien une petite pièce sur l'Irlande, que la Bosnie-Herzégovine défie vendredi soir (20h45), lors des barrages de l'Euro 2016.
Les petits hommes verts sont prévenus : ils vont devoir se tenir à carreau aux abords de leur surface de réparation. Jusqu'ici, durant les qualifications, ils ont réalisé 13 fautes par match. S'ils souhaitent faire un tour dans l'Hexagone l'été prochain, ils savent d'ores et déjà qu'il ne faudra pas en commettre beaucoup plus. Parce que Pjanic n'attend que ça. La Bosnie-Herzégovine, troisième du groupe B derrière la Belgique et Pays de Galles, également. Deux ans après être entré dans le grand monde et avoir disputé sa première grande compétition internationale au Brésil, la Bosnie-Herzégovine rêve de bisser et de disputer le Championnat d'Europe, l'été prochain en France.
Serie A
L'AS Rome enchaîne contre Empoli, Pjanic se sublime sur coup-franc
17/10/2015 À 18:14

Messi et Ronaldo derrière lui

Depuis 2012/2013, l'ancien milieu de terrain de Metz a trouvé la faille à 9 reprises sur coups de pied arrêtés avec l'AS Roma. Neuf coups francs directs, c'est énorme. Pour vous donner un ordre d'idées, seuls Hakan Calhanoglu (11 réalisations avec le Bayer et Hambourg) et Andrea Pirlo (11 également sous le maillot de la Juventus) ont fait plus de dégâts dans les cinq championnats majeurs. Quid des deux joueurs qui se partagent les Ballons d'Or depuis 2008 ? Ils sont juste derrière Pjanic. En Liga, Cristiano Ronaldo en a mis 8 et Lionel Messi 7. Pas mal. Mais pas mieux que Pjanic.
Les meilleurs réalisateurs sur coup franc depuis 2012/2013 dans les cinq championnats majeurs
JoueursButs marquésClubs
1. Hakan Calhanoglu 11Bayer Leverkusen (7), Hambourg (4)
". Andrea Pirlo11Juventus (11)
3. Miralem Pjanic 9AS Roma (9)
4. Francesco Lodi 8Catane (5), Genoa (1), Parme (1), Udinese (1)
". Cristiano Ronaldo 8Real Madrid (8)
6. Lionel Messi 7FC Barcelone (7)
". Daniel Wass7Évian Thonon Gaillard (7)
8. Zlatan Ibrahimovic 6Paris Saint-Germain (6)
". Mario Balotelli 6AC Milan (6)
". Christian Eriksen6Tottenham (6)
En équipe nationale, Miralem Pjanic est pour le moment bloqué à une réalisation sur coup franc (sur 9 buts marqués). C'était il y a cinq ans, au Luxembourg (0-3). Son dernier coup franc en club, le Bosnien l'a réussi il y a bien moins longtemps, en Champions League à Leverkusen (4-4, le 20 octobre). Si Willian (Chelsea) lui fait de l'ombre en C1 (3 réussites), Pjanic impressionne aussi et surtout par sa régularité dans l'exercice en Serie A. Il faut dire qu'il a été à bonne école. A Lyon, il a côtoyé Juninho durant un an. Ce dernier, qui n'était pas manchot dans l'exercice, a d'ailleurs révélé dans les colonnes de L'Equipe récemment que le jeune Miralem marchait dans ses pas sur les bords du Rhône : "Il restait toujours avec moi, après les entraînements, pour des séances de coups francs. On a beaucoup discuté tous les deux." Le principal intéressé l'a récemment confirmé dans la presse italienne : "Mon professeur a été Juninho". Comme école, on a connu pire.
Liga
"Si on parlait d'une société normale, le Barça serait au-devant d'une possible faillite"
11/02/2021 À 18:22
Transferts
Pjanic au Barça : tout pour s'intégrer, mais rien de nouveau à apporter
29/06/2020 À 17:49