Panoramic

Qualifications Euro 2016 : La Pologne bat l'Allemagne (2-0) pour la première fois de son histoire

La Pologne en rêvait, elle tient enfin son exploit face à l'Allemagne

Le 11/10/2014 à 22:41Mis à jour Le 12/10/2014 à 00:33

Après une difficile victoire face à l'Ecosse en ouverture des éliminatoires (2-1), l'Allemagne s'est inclinée en Pologne (2-0) lors de la 2e journée. La Nationalmannschaft est 3e du groupe D.

L'Allemagne est tombée de haut. Invaincue en match de compétition depuis la demi-finale de l'Euro 2012 contre l'Italie, soit 18 rencontres, la Nationalmannschaft s'est inclinée en Pologne (2-0) samedi soir. Un véritable exploit des Polonais, qui n'avaient jamais battu leur voisin auparavant (12 défaites et 6 nuls). Les champions du monde, avec une équipe remaniée en raison de plusieurs absences, ont grandement manqué de réalisme et sont tombés sur un Wojciech Szczesny très efficace. Ils ne vont pas forcément vivre une campagne de qualification pour l'Euro 2016 des plus tranquilles.

Après une première demi-heure timide, les Allemands ont enchaîné les occasions de but. Karim Bellarabi (37e) et Thomas Müller (39e) n'ont pas réglé la mire, avant que le portier d'Arsenal fasse des prouesses pour mettre en échec ses adversaires (43e, 52e, 55e, 78e). Entre temps, Arkadiusz Milik a profité d'une mauvaise sortie de Manuel Neuer pour reprendre victorieusement un centre de Lukasz Piszczek (51e). En souffrance en fin de match, notamment lorsque Lukas Podolski a trouvé la transversale (81e), la Pologne est parvenue à faire le break suite à une touche, Robert Lewandowski servant parfaitement Sebastian Mila, entré dix minutes auparavant (88e).

Robbie Keane dans l'histoire

En subissant leur premier revers en qualifications de l'Euro depuis 2007, les joueurs de Joachim Low rétrogradent au troisième rang du groupe D. Ils comptent trois points, tout comme l'Ecosse, qui est venue à bout de la Géorgie (1-0). Les Polonais pointent en tête avec deux succès, en compagnie de l'Irlande, facile vainqueur de Gibraltar (7-0). Auteur d'un triplé (6e, 14e, 18e sp.), Robbie Keane s'est particulièrement illustré en devenant le meilleur buteur de l'histoire des éliminatoires continentaux (21 réalisations), dépassant Jon Dahl Tomasson et Hakan Sükür. Totalisant 65 buts en 135 sélections, il a même égalé Didier Drogba et dépassé Ronaldo, en tant que 12e buteur de toute l'histoire.

Dans le groupe F, le leader surprise après deux journées est l'Irlande du Nord, qui a confirmé son succès en Hongrie avec un autre face aux Iles Féroé (2-0). La Grèce, tenue en échec en Finlande (1-1), ne s'est pas forcément rassurée après avoir chuté en ouverture. Son bourreau du mois de septembre, la Roumanie, a pour sa part manqué une occasion de s'emparer du fauteuil de leader face à la Hongrie (1-1), en concédant le nul en fin de match sur un coup franc direct de Balazs Dzsudzsak. Pendant que le Portugal s'inclinait en match amical face à la France, les deux autres rencontres du groupe I se sont soldées par des partages de points. Entre l'Arménie et la Serbie (1-1) et entre l'Albanie et le Danemark (1-1). Les visiteurs ont à chaque fois réussi à égaliser dans les dix dernières minutes.

0
0