Getty Images

Griezmann – Mbappé, ce n'était qu'une question de temps

Griezmann – Mbappé, ce n'était qu'une question de temps

Le 26/03/2019 à 07:55Mis à jour Le 26/03/2019 à 08:00

QUALIFICATIONS EURO 2020 – Kylian Mbappé et Antoine Griezmann se sont fait des politesses face aux Islandais (4-0). Chacun a offert une passe décisive à l'autre et leur complicité, qui a mis du temps à se dessiner, pourrait bien avoir connu son acte de naissance ce lundi au Stade de France.

Pogba-Griezmann, Pogba-Mbappé, Griezmann-Giroud et même, si on remonte un peu plus loin lors de l'Euro 2016, Payet-Giroud. Depuis plusieurs années, des complicités techniques émergent en équipe de France. Des béquilles utiles à Didier Deschamps pour échafauder ses systèmes offensifs. Si on cherche des poux à ces Bleus qui ont éparpillé la Moldavie (1-4) puis l'Islande (4-0), force est de constater qu'Olivier Giroud et Kylian Mbappé entretiennent une relation technique délicate.

Ce lundi encore, le second a eu du mal à trouver le premier. Et pour décrire son but, Giroud rappelle qu'il attendait d'abord une passe en retrait du Parisien mais elle n'est jamais venue. La complémentarité Griezmann – Mbappé semble beaucoup plus naturelle parce que ces deux-là parlent le même football. Mais depuis l'arrivée du second comme un boulet de canon en équipe de France, leur complicité n'a jamais crevé les yeux. Au contraire d'un Karim Benzema ou d'un Alexandre Lacazette qui ont très vite pu compter sur l'altruisme de Griezmann pour briller.

Kylian Mbappé, Antoine Griezmann

Kylian Mbappé, Antoine GriezmannGetty Images

En Russie, deux grands attaquants, pas un grand duo

En Russie, la France avait deux grands attaquants mais pas encore un grand duo. Si bien qu'on a pu croire que la course au Ballon d'Or avait gonflé les égos au point de brouiller la ligne entre eux. La rentrée des classes et, en particulier, le match en Allemagne n'avait fait qu'amplifier le doute. Le France - Islande de lundi ne les a pas tous dissipés mais a dessiné les contours d'une complicité nouvelle.

Vidéo - Confiance et matûrité : Pourquoi les Bleus marchent sur l'eau

02:11

Il a fallu bien sûr attendre les dix dernières minutes. Mais cela valait le coup de les voir se rendre la politesse. C'est d'abord Griezmann qui a mis sur orbite la bombe de Bondy plein axe (78e). Six minutes plus tard, c'est une délicieuse talonnade du second qui envoyait l'attaquant de l'Atlético en terre promise. Deux éclairs de génie, deux preuves que ces deux-là sont faits pour s'entendre. "Avec Kylian, je vous ai dit dès le début qu’il fallait que l’on joue plus de matches ensemble pour mieux se trouver", a rappelé Griezmann après la rencontre. On se souvient de ces mots de septembre : "C'est à moi de travailler sur ses appels, sur ce qu'il aime. C’est en regardant ses vidéos et ses déplacements que je pourrai mieux lui mettre des ballons".

"Ce sera mieux avec le temps"

Promesse tenue. Si le circuit préférentiel des deux hommes passe toujours par Paul Pogba, nouveau maître à jouer de ces Bleus, leur relation évoluent avec d'évidents automatismes. "On connaît ce système, on s’entend tous très bien, et tout cela aide sur le terrain. Ce sera de mieux en mieux avec le temps", promet encore un Griezmann tout sourire après la rencontre. Voilà qui promet.

Vidéo - Les Bleus prennent une autre dimension et ils le doivent avant tout à Pogba

01:22
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0