Getty Images

Serie A : Rome, derby éternel

Rome, derby éternel

Le 02/03/2019 à 10:32Mis à jour Le 02/03/2019 à 18:56

SERIE A - Le derby de Rome est unique. Considéré comme l'un des plus brûlants d'Italie, il reste un moment à part dans la saison. Ce samedi soir (20h30), la Lazio et la Roma se retrouvent au Stadio Olimpico pour un match capital dans leur course à une qualification en Ligue des champions.

"Je préfère gagner deux fois le derby que remporter un titre...". Cette phrase, vous pourrez l'entendre tout au long de l'année si vous arpentez les longues rues étroites de Rome. La capitale italienne, qui est le symbole de tous les excès que peut représenter le football, ne vit qu'au rythme de la rivalité entre Lazio et Roma. Et pas uniquement les soirs de derby.

Si les deux équipes se retrouvent ce samedi soir (20h30) lors de la 26e journée de Serie A, les tifosi se livrent une véritable guerre psychologique chaque week-end. Ainsi, les malheurs de l'une fait régulièrement le bonheur de l'autre. Si la Roma vient à perdre, soyez certains que les supporters de la Lazio ne la rateront pas. Et vice versa. Apporter son soutien à l'équipe qui affronte son ennemi, c'est un sport national en Italie. Au point qu'un verbe existe spécialement pour cette activité : "gufare".

"Toute la ville est en effervescence"

Alors, lorsque l'heure des retrouvailles sonnent, c'est tout le coeur de la ville éternelle qui s'arrête. "Toute la ville est en effervescence. Quel que soit le classement des équipes, les ambitions, c’est un match à part dans la saison. Une occasion d’affirmer sa supériorité dans la ville. Et rendre heureux les supporters", nous confie Ricardo Faty, qui a porté le maillot de la Roma entre 2006 et 2010.

Si les derbies sont nombreux en Italie (Milan, Turin, Gênes...), celui de Rome est moins "bon enfant" que d'autres. La tension y est vive. Et les débordements jamais bien loin. Ce samedi soir, les forces de l'ordre seront donc nombreuses autour du Stade Olympique.

Les supporters de la Lazio Rome lors du derby face à la Roma

Les supporters de la Lazio Rome lors du derby face à la RomaGetty Images

Ne jamais prononcer le nom de l'autre

"Je n'ai aucun ami qui supporte la deuxième équipe de la capitale. Moi, mes amis, ils sont tous de la Roma", explique sans plaisanter Marco, quadragénaire au coeur giallorosso. Pour lui, impossible de prononcer le mot "Lazio". Il s'agit tous simplement de "la deuxième équipe de la capitale" ou encore des "autres". Et il n'est pas forcément le seul dans ce cas...

Cette saison, lors du match aller, les comptes Twitter des deux clubs, bien obligés d'annoncer le onze titulaire de "l'autre", avaient utilisé le même procédé. "Voici l'équipe de nos adversaires", écrivait celui de la Lazio. "Eux comme ça", répondit laconiquement la Roma. Le match était lancé.

Souvenirs indélébiles

Inutile de dire que ce derby romain regorge d'anecdotes et souvenirs mémorables. "Mon plus beau, sans hésiter, le Lazio-Roma de la saison 2009/2010. Une belle victoire 2-1. Avec un arrêt sur penalty de mon ami Julio Sergio qui était le gardien cette saison là. L’atmosphère était très tendue. Pas mal de confrontations en tribunes. Avec un Menez et un Vucinic en feu", nous raconte Ricardo Faty.

"Ranieri avait mis De Rossi et Totti sur le banc. Superbe victoire d’autant plus qu’on était en course pour le titre à ce moment de la saison", se souvient-il. Si les deux clubs romains ne disputent pas le titre cette saison, le derby de samedi soir reste capital pour les deux équipes, séparés de six points au classement [la Lazio dispose d'un match en retard contre l'Udinese, NLDR].

FOOTBALL - 2009/2010 - Lazio-Roma - Vucinic

FOOTBALL - 2009/2010 - Lazio-Roma - VucinicAFP

" C'est un derby très attendu "

Respectivement 5e et 6e, la Roma et la Lazio ont le même objectif final : une qualification en Ligue des champions. Et pour l'atteindre, il va falloir terminer dans les quatre premiers. "C'est un derby très attendu car la Roma creusera l’écart avec la Lazio en cas de victoire. En plus de recoller au podium, elle redonnerait un peu de baume au cœur au tifosi romanisti. Pour le moment, c'est une saison vraiment irrégulière, voire un peu décevante", juge Faty.

Au scenario toujours aussi imprévisible, ce 150e "derby de la Capitale" est donc très attendu à Rome. Une ville où la rivalité se promet éternelle.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0