L’Inter a fait le job. Face à la lanterne rouge de Serie A, les joueurs d’Antonio Conte se sont régalés, signant un festival offensif (0-4) avec un Alexis Sanchez passeur et buteur. Face à une SPAL friable défensivement, les Milanais ont signé la bonne opération de cette 33e journée, revenant ainsi à six points de la Juventus, et s’accrochent à la deuxième place de Serie A.

Coupe du monde
La Premier League rompt son accord de diffusion en Chine
03/09/2020 À 15:34

Et si finalement c’était l’Inter qui venait disputer le titre à la Juve ? Alors que la Lazio semblait seule pouvoir tenir tête à l’octuple champion d’Italie sortant avant l’interruption due à la propagation du Covid-19, la mauvaise forme des Romains depuis quelques semaines a profité aux Interistes, qui ont glané leur 11e victoire de la saison à l’extérieur pour revenir à portée des Bianconeri, à cinq journées de la fin, surtout alors qu’un choc Juve - Lazio s’approche. Cette fois, le succès des Nerazzurri s’est dessiné sans aucune rature, et c’est logique face à une formation de la SPAL incorrigible en défense.

Sanchez poursuit sur sa lancée

Alors qu’offensivement, les Ferrarais ont eu quelques espoirs, le futur attaquant de Naples Andrea Petagna touchant notamment la barre à la 18e minute alors que le score était de 0-0, les trous béants laissés face à l’attaque sud-américaine des Lombards ne pouvaient que les condamner à une 24e défaite cette saison. Ce fut notamment le cas sur l’ouverture du score d’Antonio Candreva, laissé seul sur la droite de la surface et qui a eu tout le loisir de transpercer Karlo Letica (0-1, 37e).

Le portier des Biancazzurri a été vaillant, repoussant notamment une frappe à bout portant d’Alexis Sanchez (52e), mais il a été dépassé par le tourbillon offensif des visiteurs en seconde période. C’est Biraghi qui a lancé la machine, d’une frappe puissante du droit (0-2, 55e). Puis l'Italien s’est mué en passeur pour Sanchez, qui a repris son centre de la tête à bout portant (0-3, 60e).

Roberto Gagliardini a conclu le festival des siens en fin de rencontre sur un service d’Ashley Young, alors que les coéquipiers de Bryan Dabo étaient déjà submergés depuis longtemps par les vagues milanaises (0-4, 74e). Un succès sans accroc qui a permis à l’Inter Milan de gérer en fin de match et ainsi de préparer sereinement son déplacement sur la pelouse de l’AS Rome. Un voyage qui s’annonce nettement plus houleux.

Transferts
Chelsea frappe fort et s'offre Harder
01/09/2020 À 18:36
Bundesliga
Tout sauf une surprise : Lewandowski élu joueur de l'année en Allemagne
30/08/2020 À 11:53