Un départ dont il a le secret côté gauche. Un slalom entre deux défenseurs qui n'ont toujours pas compris ce qui leur est arrivé. Une feinte de corps pour en humilier un troisième et une frappe limpide au premier poteau. Du grand art, digne de Franck Ribéry. Ce but sublime inscrit samedi face à la Lazio (2-1) est loin d'être le seul chef d'œuvre de sa carrière. Ce qui suscite l'admiration, c'est de le voir encore capable de réaliser de tels gestes à 37 ans, après tant d'années passées au plus haut niveau.

Serie A
Chiellini prolonge avec la Juve, Buffon aussi
29/06/2020 À 14:30

Le talent n'a pas d'âge. Avec Ribéry, cela fait près de vingt ans qu'on en arrive au même constat. De Metz à la Fiorentina en passant par Marseille, Galatasaray et le Bayern, le Français a toujours fait l'unanimité en club. Ses douze années fructueuses passées à Munich, dans l'un des clubs les plus exigeants du monde, ont donné la preuve éclatante de sa capacité non seulement à briller, mais aussi à durer. Il n'a pas changé en rejoignant la Viola l'été dernier. Et sa longue absence entre décembre et mai, d'abord pour une blessure à une cheville puis à cause la crise sanitaire, n'a fait que renforcer cette impression. Il finit toujours par revenir. Et par être décisif.

Exposé par son poste et son style de jeu

Mais Ribéry, ce n'est pas que du talent. Il ne suffit pas pour permettre à un joueur de rester aussi longtemps au sommet. C'est d'autant plus remarquable dans le cas du Français. Car il est naturellement exposé par son poste et son style de jeu. Au-delà de son dribble et de sa créativité, c'est bien sur sa vitesse qu'il fait la différence. C'est justement l'une des qualités qui se perd le plus rapidement avec l'âge. Et face à un joueur rapide, les défenseurs adverses ont souvent tendance à mettre le pied. Ribéry a pris beaucoup de coups sur le terrain au cours de sa carrière. S'il est encore debout aujourd'hui, il ne le doit qu'à lui-même.

Ribery, Parolo - Lazio-Fiorentina - Serie A 2019/2020 - Getty Images

Crédit: Getty Images

Et à son professionnalisme. C'est bien cette vertu qui l'a mené jusqu'ici. Roberto Mancini le résumait bien dans les colonnes du Corriere dello Sport en octobre dernier, alors que Ribéry venait d'être élu joueur du mois de septembre en Serie A après des débuts tonitruants avec la Fiorentina. "Franck Ribéry est un champion, déclarait le sélectionneur transalpin. Il a été l'un des meilleurs en Europe et dans le monde. Si un joueur prend soin de lui tout au long de sa carrière, il peut jouer plus longtemps et réaliser quelque chose à un âge que les autres joueurs ne peuvent même pas atteindre."

"J'ai tout gagné à la sueur"

Avoir une mentalité de vainqueur, c'est plus facile à dire qu'à faire. Car cela impose des sacrifices toujours plus délicats compte tenu des tentations qui s'offrent au footballeur. Ribéry a connu quelques écarts. Mais il a toujours gardé cette ligne directrice essentielle pour tracer le chemin de sa remarquable carrière. "Moi, j'ai tout gagné à la sueur, disait-il dans une interview accordée à L'Equipe en février 2019. Je n'ai rien pris à personne. Je suis allé chercher tout ce que j'ai. On ne reste pas titulaire pendant douze ans au Bayern si on n'est pas sérieux et travailleur."

Iachini : "J'aimerais que Ribéry joue 100 minutes à chaque match"

Le travail, c'est bien la clé de sa réussite. Cela passe déjà par l'envie. Ribéry n'a jamais été rassasié. Il a toujours été affamé et cela a dicté sa conduite tout au long de sa carrière. Avec tout ce que cela implique dans le travail et l'hygiène de vie. Des qualités que l'on prête également à deux autres exemples de longévité cités par le joueur lui-même, Cristiano Ronaldo et Zlatan Ibrahimovic. "Ce sont des professionnels qui ont travaillé, qui n'ont pas arrêté, avait-il souligné dans les colonnes de L'Equipe. Je n'arrêterai que quand mon corps me dira qu'il ne peut plus le faire. Ou plutôt, juste avant."

Le devoir d'exemplarité

En attendant, Ribéry s'est fait un autre devoir. Celui de transmettre ces vertus et son expérience à ceux qui l'entoure. Ils n'y sont pas insensibles. "Il est très important, il a apporté une mentalité de vainqueur au vestiaire, jugeait ainsi Nikola Milenkovic, le défenseur de la Fiorentina, après la victoire face à la Lazio. C'est un vrai leader sur et en dehors du terrain. Il aide beaucoup et tout le monde, surtout les jeunes." "Sa mentalité et sa personnalité, je n'ai jamais vu ça de toute ma vie", confirme Dusan Vlahovic, le jeune attaquant serbe de la Viola. "Ribéry est un champion, dans tout ce qu’il fait, de son attitude à l’entraînement à ce qu’il montre sur le terrain", résume finalement Daniele Pradé, le directeur sportif florentin.

Donner d'exemple, c'est encore la meilleure source de motivation pour Franck Ribéry à ce stade de sa carrière tant il a déjà tout gagné ou presque. Le Français avait évoqué dans L'Equipe sa volonté de se tourner vers la jeunesse au moment de sa reconversion. Il n'y est pas encore, mais son travail dans ce sens a déjà commencé depuis longtemps. David Alaba, qu'il avait pris sous son aile quand l'Autrichien n'était encore qu'un adolescent à Munich, pourrait en témoigner. Cette exemplarité pourrait faire sourire en France, où Ribéry n'a jamais été aussi bien vu qu'à l'étranger. Qu'importe. A 37 ans, Ribéry n'a plus rien à prouver. Mais il n'a pas fini de s'éclater.

Franck Ribéry (Fiorentina)

Crédit: Getty Images

Serie A
L'Inter débute sa saison par une victoire folle
26/09/2020 À 20:46
Serie A
L'Inter laisse filer l'Atalanta (et la Juve)
22/07/2020 À 21:39