L’Inter a assuré l’essentiel. En ouverture de la 33e journée de Serie A, les hommes de Simone Inzaghi se sont imposés 3-1 sur la pelouse de La Spezia. Marcelo Brozovic a parfaitement lancé son équipe en première période (30e). Revenue des vestiaires avec de meilleures intentions, La Spezia a poussé mais l’entrée en jeu de Lautaro Martinez a mis à l’abri les Interistes (72e). La réduction de Maggiore avant le temps additionnel (87e) aurait pu faire trembler l’Inter mais le sang-froid d’Alexis Sanchez (93e) offre provisoirement la tête de la Serie A aux Nerazurri.
Ligue 1
Que donnerait la défense du PSG avec Skriniar ?
01/07/2022 À 15:02
C’était une victoire nécessaire pour l’Inter. Dauphin du Milan AC avec 2 points de retard et un match en moins, les Nerazzuri se devaient de mettre la pression sur les Rossoneri. Ils ne se sont pas manqués. Porté par un duo Calhanoglu-Barella auteur d’une grande prestation, l’Inter a tout de suite pris les commandes du match. Calhanoglu s’est d’abord essayé à la frappe de loin à plusieurs reprises (28e et 29e) avant de se muer en passeur.

Neymar est-il fini ? "C'est aussi stupide de l'enterrer que de le croire sauvé"

A la suite d'une excellente ouverture vers D’Ambrosio, le défenseur a remis sur Brozovic qui a envoyé un missile dans la lucarne de Provedel (30e). Le gardien de La Spezia n'a rien pu faire. Joaquin Correa aurait pu doubler la mise mais Erlic lui a fermé la porte à deux reprises coup sur coup (39e). L’équipe de Thiago Motta, bien en place tactiquement, est restée trop timide offensivement durant le premier acte.

L'Inter n'a douté que 5 minutes

Il a fallu attendre le début de la deuxième période pour voir les locaux à l'œuvre. Kevin Agudelo, tout juste entré en jeu, a buté sur Samir Handanovic après avoir bien pressé Brozovic et Bastoni (46e). Le gardien Slovéne s’est estimé heureux de voir que la tête d’Erlic frôler son poteau quelques secondes plus tard (47e).

"L'OM a trouvé un équilibre avec ses gardiens que le PSG n'a pas su trouver"

Après un retour des vestiaires compliqué, l’Inter a repris la maîtrise du jeu. Nicolo Barella était proche de mettre son équipe à l’abri après un sacré numéro en solitaire (54e). Les entrées de Lautaro Martinez et Alexis Sanchez (59e) ont pesé sur la défense adverse. L’Inter a fait le break suite à un joli travail de Perisic conclu de manière acrobatique et subtile par Lautaro Martinez (73e). Alexis Sanchez s’est lui aussi montré sur le front de l’attaque.
Le Chilien était proche d’inscrire le but du KO sans un Provedel attentif (77e). En fin de match, La Spezia s’est donnée le droit d’y croire avec la réduction du score du capitaine Giulio Maggiore (87e). Samir Handanovic ne pouvait pas faire grand-chose sur cette sublime frappe du droit en lucarne opposée.
Ironie du sort, dans le temps additionnel, c’est l’Inter qui s’est montré le plus dangereux. Après une récupération, c’est le Lautaro Martinez buteur qui s’est transformé en passeur décisif pour Alexis Sanchez (93e). Le coaching a été plus que gagnant pour Simone Inzaghi.

"Le Cholismo ne peut être compris que par les supporters de l'Atlético"

Serie A
Grâce à Lautaro, l'Inter prolonge le suspense pour le titre
15/05/2022 À 18:21
Coppa Italia
Renversante : L'Inter s'offre la Juve dans une finale de folie
11/05/2022 À 21:37