En Émilie-Romagne, le leader milanais s'est imposé sur la pelouse de Bologne grâce à des buts d'Ante Rebić et Franck Kessié (1-2), samedi. Sans être flamboyant dans le jeu, l'AC Milan a fait la différence grâce à deux pénalties pour prendre provisoirement cinq points d'avance sur l'Inter, son dauphin au classement de Serie A. Muet au tableau d'affichage aujourd'hui, Zlatan Ibrahimović a pourtant joué un rôle majeur dans le résultat positif de son équipe.
Le film du match
Comment le géant suédois a-t-il fait pour peser sans marquer ? À la recherche de son cinq-centième but en club dans sa carrière, Ibra pensait sans doute ouvrir le score dans cette partie dominée par les siens au départ. Si Théo Hernandez a obligé Łukasz Skorupski a détourner un coup franc sur sa barre transversale, c'est une faute sur Rafael Leao dans la surface qui permet à Milan d'obtenir un premier penalty et à Zlatan de tenter sa chance. En état de grâce, Skorupski détourne la tentative mais ne peut rien face à Ante Rebić qui a ouvert le score (26e, 1-0). En face, Gianluigi Donnarumma a fait le boulot devant les tentatives de Nicola Sansone et Nicolas Dominguez pour garder l'avantage d'un but à la pause.
Serie A
Première titularisation, premier but : Daniel Maldini brille, l'AC Milan repasse en tête
HIER À 14:58
https://i.eurosport.com/2021/01/30/2981784.jpg
Non content d'avoir manqué son penalty, Ibrahimovic s'est rattrapé par la suite en obtenant à nouveau la possibilité de frapper un autre penalty à la suite d'une faute de main d'Adama Soumaoro, au duel avec le buteur rossonero. Mais cette fois-ci, Zlatan a eu l'intelligence de laisser Franck Kessié au duel avec Skorupski. Sans trembler, l'international ivoirien a fait le break (55e, 2-0). Néanmoins, Milan n'a pas su définitivement enterrer les espoirs bolognais avec un troisième but dans la partie. Dès lors, les locaux se sont remis à y croire dans les dernières minutes à la suite de la réduction de l'écart d'Andrea Poli, tout fraîchement entré en jeu (81e, 2-1). Mais le mal était déjà fait : Sinisa Mihajlović concède une nouvelle défaite avec Bologne et son avenir s'écrit en pointillés. Pour Stefano Pioli en revanche, la mission s'est accomplie : voilà son équipe confortée dans son statut de leader de Serie A.
Serie A
Milan rejoint l'Inter en tête avec un Hernandez buteur
22/09/2021 À 20:40
Serie A
Accrochée par Milan, la Juve ne gagne toujours pas
19/09/2021 À 20:37