Comme l'AC Milan et l'Inter Milan vainqueurs samedi, les clubs romains n'ont pas raté leurs débuts dimanche en Serie A même si la Roma comme la Lazio ont été bousculées respectivement par la Salernitana (1-0) et Bologne (2-1). Le poteau a privé l'ex-meneur de la Juventus Paulo Dybala de son premier but avec le maillot giallorosso.
Mais son coéquipier Bryan Cristante n'a pas raté la cible (33e) pour mettre la Roma sur la voie du succès face une équipe de la Salernitana vaillante, bien décidée à ne pas attendre, comme la saison dernière, la dernière journée pour se sauver.
Serie A
VAR, rouges et chaos : Mais que s'est-il passé entre la Juve et la Salernitana ?
12/09/2022 À 08:30
Avec Franck Ribéry entré en début de seconde période, les Grenats ont réussi à bousculer la Louve jusqu'au bout, profitant de Romains moins mordants et plus attentistes en seconde période. Mais l'équipe de José Mourinho, redevenue ambitieuse avec une campagne de recrutement séduisante, n'a pas lâché ce succès inaugural.
L'entraîneur portugais a musclé son milieu en fin de match en lançant ses solides recrues Nemanja Matic (averti quatre minutes après son entrée) et "Gini" Wijnaldum. Ce dernier a cru avoir marqué son premier but de la saison, refusé pour hors-jeu.

Immobile délivre la Lazio

Avant la Roma, la Lazio avait rétabli une situation mal embarquée contre Bologne (2-1), grâce comme d'habitude à son capitaine Ciro Immobile. Dans son stade Olimpico, l'équipe de Maurizio Sarri a démarré sa saison à l'envers. La faute à son jeune gardien portugais Luis Maximiano, exclu dès la 6e minute pour avoir pris le ballon de la main en dehors de sa surface.
En supériorité numérique, l'équipe bolonaise de l'ex-défenseur laziale Sinisa Mihajlovic a pris l'avantage sur un penalty de Marko Arnautovic (38e), avant de se retrouver également à dix après l'exclusion du défenseur français Adama Soumaoro (45+4e).
La Lazio est alors revenue, en égalisant avec un peu de réussite grâce à un but contre son camp de Lorenzo De Silvestri (68e), puis en prenant les devants grâce à Immobile (79e).
"L'équipe méritait la victoire. Pas tant pour le jeu montré, mais pour le caractère", a commenté celui qui vise cette saison le titre de meilleur buteur pour la cinquième fois, pour égaler le record du Suédois Gunnar Nordahl dans les années 1950.

La Fiorentina gagne sur le fil

La Fiorentina a également souffert contre le promu la Cremonese (3-2), pourtant réduit à dix toute la deuxième période.
Devant à la pause (2-1), la Viola s'est fait surprendre sur un corner direct en seconde période mais a trouvé les ressources pour arracher la victoire dans le temps additionnel avec l'aide involontaire du gardien adverse Ionut Radu: le Roumain, déjà auteur d'une grosse erreur la saison dernière qui a sans doute coûté le titre à l'Inter Milan, a envoyé dans ses propres filets un centre de Rolando Mandragora alors que le match était quasi fini (90+5e).
Après l'entrée réussie de tous les cadors, place lundi à Naples, en déplacement à Vérone, et à la Juventus, à domicile contre Sassuolo.
Serie A
La polémique : Privée de la victoire par le VAR, la Juve enrage
11/09/2022 À 20:50
Serie A
La Samp gâche la soirée de la Lazio
31/08/2022 À 18:29