Victoire et qualification renversantes de l'Atlético de Madrid pour la finale de la Supercoupe d'Espagne. Ce jeudi face au FC Barcelone, les Colchoneros se sont tirés d'une situation longtemps compromise en inscrivant deux buts en toute fin de partie, et ainsi remporter leur demi-finale (2-3). Grâce aux réalisations de Koke (46e), Morata (81e) et Correa (86e), les hommes de Diego Simeone ont donc su renverser des Catalans qui auront longtemps dominé les débats, sans jamais parvenir à faire le break. Ce dimanche, l'Atlético de Madrid affrontera donc le Real Madrid en finale de la compétition.

Liga
Un grand Messi, une correction et le Barça a toujours son mot à dire
24/02/2021 À 19:50

Les amateurs de fins de matches folles ont été servis ce jeudi, à l'occasion de la deuxième demi-finale de la Supercoupe d'Espagne, délocalisée cette année en Arabie Saoudite. Bousculés, dominés, parfois écrasés par la domination d'un FC Barcelone à son avantage, l'Atlético de Madrid est finalement parvenu à renverser la situation, en inscrivant deux buts coup sur coup en fin de rencontre. Pourtant, son adversaire barcelonais avait jusqu'alors fait ce qu'il pensait suffisant pour l'emporter. Malgré dix premières minutes compliquées, les partenaires de Lionel Messi ont rapidement pris la mesure des Colchoneros, et ont fait la pluie et le beau temps sur la pelouse du stade King Adbullah Sports City de Jeddah, sans toutefois parvenir à trouver la faille lors du premier acte.

Valverde sur la sellette : "Je sais que cette défaite va faire parler"

Près de trois ans sans victoire face au Barça

Qu'à cela ne tienne, la seconde période leur a rapidement offert l'opportunité de marquer. En réponse au but madrilène signé Koke, inscrit dix-huit petites secondes après la reprise (46e), les Barcelonais ont égalisé dans la foulée par l'intermédiaire de l'inévitable Messi (1-1, 51e). "La Pulga" qui a même cru au doublé quelques minutes plus tard, mais son contrôle du bras n'a pas échappé au VAR qui a annulé le but (60e). Sûr de son football, le club catalan n'a pas baissé la tête pour autant et deux minutes plus tard, a pris l'avantage sur une tête d'un Griezmann opportuniste (62e). Touché, l'Atlético a alors passé un très sale quart d'heure, ne devant son salut qu'à un Oblak en feu devant sa cage.

Lionel Messi and Saul Niguez

Crédit: Getty Images

Mais la chance a peu à peu changé de camp. Une impression confirmée au moment où Piqué s'est à son tour vu refuser un but pour un hors-jeu indiscutable de Vidal (74e). Dès lors, l'Atlético a repris force et vigueur, à l'inverse d'une défense catalane brusquement aux abonnés absents. Et Neto, abandonné devant sa cage, a fini par commettre l'irréparable, avec une sortie kamikaze devant Correa, synonyme de penalty. Un penalty égalisateur qu'a transformé Morata (2-2, 81e).

Et pour parachever l'œuvre renversante des Madrilènes, Correa (encore lui), est ensuite allé inscrire lui-même le troisième et dernier but de son équipe (2-3, 86e). Celui de la victoire. L'Atlético de Madrid, qui n'avait plus gagné face au FC Barcelone depuis 13 avril 2016 (2-0 en Ligue de champions), réalise donc un coup de maître. Dimanche, il affrontera le Real Madrid pour tenter de décrocher le titre de l'édition 2020 de la Supercoupe d'Espagne.

Ligue des champions
"C’est le genre de geste que j’affectionne"
23/02/2021 À 23:37
Ligue des champions
Un bijou de plus à la collection : Le Top 5 des buts de Giroud
23/02/2021 À 23:29