Le Barça enchaîne les victoires depuis le début de l'année. Et Frenkie de Jong n'y est certainement pas pour rien. Le milieu néerlandais a repris des couleurs après une première moitié de saison un peu terne. Sa performance mercredi face à la Real Sociedad, en demi-finale de la Supercoupe d'Espagne, a permis de le confirmer. S'il a provoqué un penalty en faveur des Basques et manqué son tir au but, l'ancien joueur de l'Ajax avait aussi ouvert le score de fort belle manière. Une reprise de la tête bien claquée sur un centre d'Antoine Griezmann qui illustre aussi les raisons de son renouveau.
Ce n'est pas un hasard si de Jong se trouvait si près du but sur cette action. Où s'il s'est retrouvé aussi souvent dans la surface sur l'ensemble de la rencontre. Depuis quelques semaines, Ronald Koeman a repositionné son compatriote un cran plus haut, dans une position de relayeur box-to-box, alors que de Jong avait essentiellement évolué dans un rôle de milieu défensif jusque-là. Plus libre, le Néerlandais se projette régulièrement vers l'avant où sa technique, son volume de courses et sa clairvoyance dans le jeu font beaucoup de bien à l'animation offensive barcelonaise.
Liga
Laporta le favori, Font le technocrate, Freixa l'énigme : match à trois pour la présidence du Barça
14/01/2021 À 22:52
Il a ainsi retrouvé le niveau de performance qui faisait de lui l'un des milieux les plus prometteurs de sa génération du temps où il évoluait à l'Ajax. Mais le mérite revient aussi à Koeman. "Il a demandé personnellement à de Jong de jouer dans une position plus avancée pour exploiter sa supériorité physique sur l'ensemble des milieux du championnat espagnol, explique Augustin Galan, notre confrère d'eurosport.es. Il bénéficie aussi de l'attention portée par les défenseurs adverses à Messi, Griezmann et Dembélé. Il est devenu une vraie menace offensive".

"Koeman a su le remettre en plein confiance"

Ses statistiques en sont la preuve. En un mois, de Jong a inscrit trois buts toutes compétitions confondues. Jusque-là, il n'en avait marqué que deux depuis son arrivée à Barcelone. Le milieu oranje a également délivré deux passes décisives sur le dernier mois alors qu'il était muet dans ce domaine depuis le début de la saison. Au-delà des chiffres, il a une influence nettement plus forte sur le collectif catalan à ce nouveau poste. "Ernesto Valverde voyait son futur en milieu défensif, comme Sergio Busquets, mais il a trouvé un nouveau rôle qui lui convient mieux", estime Augustin Galan.

Mbappé + Haaland, tatouage gratuit... Les propositions folles des candidats à la présidence du Barça

Koeman a eu le nez creux en repositionnant de Jong, mais l'impact de l'entraîneur barcelonais sur le retour en forme de son joueur va plus loin. Car il est parvenu à ôter une forme de pression qui pouvait inhiber un élément recruté pour 85 millions d'euros à l'été 2019. "Ce repositionnement a joué un rôle, il n'y a aucun doute là-dessus, mais Koeman a surtout réussi à le remettre en pleine confiance, explique Augustin Galan. De Jong était très exigeant avec lui-même et conscient que tout le monde à Barcelone le voyait comme le futur leader de l'équipe."
De Jong ne s'est jamais autant rapproché de ce statut depuis qu'il a rejoint la Catalogne. C'est particulièrement prometteur pour un Barça qui doit poursuivre sa remontée au classement afin de combler son retard sur le Real et l'Atlético. Mais aussi dans l'optique de la Ligue des champions, à un moins du rendez-vous avec le Paris Saint-Germain en 8e de finale aller. Le PSG ne devra pas focaliser toute son attention sur Lionel Messi. Dans cet état de forme, de Jong peut aussi lui faire beaucoup de mal.

Une idylle mal née et un fiasco retentissant : Hazard peut-il s'en sortir ?

Liga
Encore décevant à Cadix, le Barça n'avance pas
HIER À 21:57
Liga
Cause ou conséquence ? Koeman n'est qu'un reflet de l'état du Barça
22/09/2021 À 22:26