Getty Images

City, c'est fou !

City, c'est fou !

Le 16/03/2019 à 20:11Mis à jour Le 16/03/2019 à 20:43

THE EMIRATES FA CUP - Mené 0-2 à la pause, Manchester City a renversé la situation en seconde période pour s'imposer à Swansea City (2-3) samedi et valider son billet pour les demi-finales. Bernardo Silva et Sergio Agüero ont été les artisans de la qualification de la formation de Josep Guardiola. Passés près de l'exploit, les Swans peuvent aussi regretter des décisions arbitrales contestables.

Swansea n'est pas passé loin de l'exploit. Mené 2 à 0 à la mi-temps et opposé à une équipe héroïque et efficace, Manchester City a totalement renversé la vapeur après la pause pour s'imposer 3-2. Emmenée par un Sergio Agüero dont l'entrée en jeu a été déterminante, la révolte permet aux hommes de Pep Guardiola de rallier les demi-finales de la FA Cup et de rêver à un quadruplé. Pour les Swans, le rêve s'est transformé en cauchemar.

Il y avait comme un parfum de grand chelem au Liberty Stadium, comme une prolongation du sacre du Pays de Galles lors du tournoi des Six Nations. Car Swansea, pensionnaire de Championship, a bien failli faire vaciller l'ogre Citizen. Au moins l'aura-t-il bousculé pendant 60 minutes où tout lui a réussi. Imprécis malgré sa nette domination, Manchester City a cédé sur un penalty transformé par Matt Grimes suite à une faute de Fabian Delph (1-0, 20e). Dans la foulée, les Swans se sont fendus d'une action d'école en une touche pour permettre à Bersant Celina de faire le break d'une frappe enroulée (2-0, 29e).

Agüero en mode supersub

Mais il ne faut jamais enterrer les Citizens. Il a fallu des miracles pour que Swansea préserve son avantage, notamment grâce à des sacrifices de son gardien ou de ses défenseurs. Hélas, l'ordre a été rétabli au moment du remplacement de Riyad Mahrez par Sergio Agüero (64e). L'Argentin a redonné de l'éclat à une équipe qui en avait besoin, d'abord en servant Bernardo Silva sur un plateau (2-1, 69e). Puis en transformant, avec l'aide de Kristoffer Nordfeldt, un penalty provoqué par Raheem Sterling (2-2, 78e). Le gardien malheureux s'est rattrapé avec une double parade venue d'ailleurs quelques minutes plus tard, face à Gabriel Jesus et Agüero, avant de craquer sur une tête de l'Argentin, pourtant légèrement hors-jeu sur un centre de Bernardo Silva (2-3, 88e).

Passé tout près de la correctionnelle, presque méconnaissable pendant une heure face à un adversaire qui n'a jamais vraiment paniqué en préférant jouer crânement sa chance, Manchester City reste en selle sur tous les tableaux. Et justifie, compétition après compétition, les investissements multiples pour se constituer un effectif digne de ce nom. Même si, aujourd'hui, c'est un cadre historique qui l'a sauvé du précipice.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0