Les Gunners, auteurs d’une saison assez moribonde en championnat, peuvent toujours la sauver grâce sa compétition fétiche, la FA Cup. Détenteurs du record du nombre de victoire dans l’épreuve, les hommes d’Arteta se sont péniblement qualifiés dimanche pour les demi-finales après un duel âpre et physique à Bramall Lane contre Sheffield United (2-1). Ils rejoignent Manchester United à Wembley, qui avaient pris le dessus samedi sur Norwich (2-1, a.p.). Pour la manière, cependant, on repassera.

Premier League
Vardy et Leicester punissent Arsenal
25/10/2020 À 21:04

Le coach espagnol avait opéré de nombreux changements par rapport au succès contre Southampton mercredi en Premier League (2-0), et Lacazette fut propulsé titulaire sur le front de l’attaque en lieu et place du capitaine Aubamyang, laissé sur le banc, alors que Guendouzi, qui a exprimé ses envies de départ, n’était une nouvelle fois pas sur la feuille de match. La performance affichée par les Londoniens dimanche après-midi ressemble peu ou prou à celle observée au stade Saints Mary’s quelques jours plus tôt, qui se sont fait régulièrement prendre par le pressing et la combativité des Blades.

Durant les vingt premières minutes, les Gunners n’ont quasiment pas existé et ont beaucoup subi. Lundstram se voyait refuser un but pour une position illicite (7e), McGoldrick n’était pas loin de couper un ballon au deuxième poteau (12e) et les locaux effectuaient des séquences de jeu offensif intéressantes. Le soulagement pour Lacazette et ses coéquipiers est venu de l’arbitre, sanctionnant - à juste titre - une charge de Basham sur l’attaquant français, positionné dos au but, juste à l’entrée de la surface. Pépé a transformé le penalty (0-1, 23e), ce qui a permis aux siens de sortir la tête de l’eau et de mieux maitriser la rencontre, et l’Ivoirien fut même proche du doublé (29e et 44e).

Coaching gagnant

La pause est arrivée à point nommé pour les hommes de Chris Wilder sans idées vers la fin des quarante-cinq premières minutes, et le scénario du début de match a refait surface. Les Blades ont de nouveau pilonné les trente derniers mètres de leurs adversaires et Egan pensait égaliser mais son but fut annulé une nouvelle fois par le VAR pour une position de hors-jeu de McGoldrick au départ d’un coup-franc de Fleck (57e). Dans la foulée, Basham pensait déjà envoyer le cuir grâce à sa tête plongeante au fond (59e), mais les velléités offensives de Sheffield United rendaient forcément une seconde période assez pénible pour les Londoniens, sans idées et jouant uniquement le contre, mais se montrant sur quelques actions (tir de Xhaka 68e, centre dangereux de Tierney 80e).

A force de pousser malgré une certaine difficulté à être juste aux abords de la surface, Norwood et sa bande ont été récompensés grâce à une grosse bévue dans la défense d'Arsenal : après une longue touche, Kolasinac a dégagé sur Mustafi, ce dont a profité McGoldrick qui a conclu de près (1-1, 87e). Alors que les Gunners étaient proches de la rupture après une lourde frappe de Norwood dans la foulée (88e), Ceballos, rentré plus tôt à la place de Willock (67e), est sorti du bois et a trompé en angle fermé Henderson suite à un contre amorcé à l'entame du temps additionnel (1-2, 90e+1).

Premier League
Liverpool a dû s'employer
24/10/2020 À 20:53
Ligue Europa
Arsenal s'en sort grâce à Aubameyang, Milan solide face au Celtic, le Napoli battu
22/10/2020 À 21:11