Ce fut très laborieux mais Manchester United rejoint les quart de finale de la Cup. Les Reds Devils ont mis le temps et ont eu besoin de la prolongation pour venir à bout de West Ham, mardi soir à Old Trafford (1-0, ap). Scott McTominay a fini par trouver la faille dans un bloc londonien très dense (97e) et les joueurs d'Ole Gunnar Solskjaer peuvent encore rêver de remporter un trophée qui les fuit depuis 2016.

Le film du match

Premier League
Et de 20 pour Manchester City !
IL Y A 21 HEURES

Pour ce 5e tour de Cup disputé inhabituellement en milieu de semaine, les deux coaches ont dû penser à ménager leurs troupes. Solskjaer, privé de Pogba, blessé pour plusieurs semaines, avait décidé d'aligner Martial en pointe tout en faisant confiance à Van De Beek pour mener le jeu offensif. Aux côtés des remuants et percutants Greenwood et Rashford, l'avant-centre français s'est vite signalé en frappant à gauche du but adverse mais Ogbonna l'a contré in extremis et s'est blessé (11e).

West Ham désarmé et sans idée

L'Italien a dû céder sa place à Diop qui a rapidement pris le relais au sein de la charnière des Hammers derrière un bloc très compact dans ses 30 derniers mètres. L'ancien Toulousain a aussi heurté Martial dans les airs (37e) et ne s'en est pas remis puisqu'il a malheureusement dû sortir à la pause. Face à ces Londoniens évoluant très bas, Van De Beek aurait dû prendre les choses en main pour orienter les nombreuses offensives mancuniennes mais, en manque de rythme, il a peiné à trouver ses repères et est resté discret en première période.

Malgré 70% de possession de balle, la meilleure occasion des Red Devils est ainsi venue sur corner avec une tête décroisée de Lindelöf que Fabianski a détournée du bout des gants sur son poteau gauche (27e). Privés de leur habituel buteur Antonio, les Hammers, eux, sont longtemps restés très prudents. Peu servi, leur avant-centre Yarmolenko a, en plus, à son tour, dû sortir sur blessure en début de seconde période et céder sa place au jeune novice Odubeko qui n'a pa pu peser sur les débats (54e).

McTominay s'illustre encore

Fabianski, lui, a comme souvent répondu présent et su remporter son duel face à Rashford en sortant vite (53e). Malgré un semblant de sursaut londonien, Manchester United a continué de tenir le ballon face à un bloc adverse replié devant sa surface. Cinq changements étant autorisés en Cup et même un sixième en cas de prolongation, Solskjaer a pu lancer McTominay et Bruno Fernandes (73e), Cavani (86e) puis Shaw et Williams (91e) pour injecter du sang frais à une formation en mal d'inspiration.

Si les six changements des Hammers n'ont quasiment rien changé à la physionomie du match, ceux des Red Devils ont porté leurs fruits. Le volontaire McTominay est venu en soutien au bout d'un contre rapide et a fait trembler les filets d'une petite reprise dans la course au milieu de la surface adverse (1-0, 97e). L'Ecossais avait déjà inscrit l'unique but lors de la victoire des siens face à Watford au 3e tour mais c'était dès la 5e minute.

Après Liverpool au tour précédent, Manchester United écarte une autre équipe du haut de classement en Premier League et peut commencer à nourrir de réelles ambitions dans la compétition.

Premier League
David Moyes, homme du présent à West Ham
HIER À 12:43
Ligue Europa
Ça passe pour Manchester United et l'AC Milan, pas pour Leicester
25/02/2021 À 21:53