Un fiasco annoncé. Après les déboires du sélectionneur Sylvain Ripoll pour constituer sa liste de joueurs, la France est éliminée des Jeux Olympiques de Tokyo dès la phase de poules. Ils se sont fait littéralement humiliés, ce mercredi, par le Japon (0-4). Dans un groupe A normalement à leur portée avec le pays hôte, le Mexique et l’Afrique du Sud, les Tricolores n’ont pu faire mieux qu’une troisième place (presque miraculeuse) synonyme d’élimination. Une compétition à vite oublier.
Suivez l'intégralité des Jeux Olympiques en vous abonnant à Eurosport
Pour poursuivre l’aventure, il fallait une victoire par au moins deux buts d’écart. A la place, on a eu une défaite par quatre buts d’écart. Et elle est totalement méritée. Malgré l’espoir entretenu par la victoire in extremis face à l’Afrique du Sud (4-3), les Bleus n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les Japonais. Seul Gignac, l’unique Français qui s’est montré à son niveau durant cette compétition, a timidement titillé Tani, le gardien nippon. D’une reprise de volée juste à côté (48e) et sur un coup franc excentré (65e). Un bilan offensif bien maigre.
Tokyo 2020
Le Brésil conserve son titre au bout du suspense
07/08/2021 À 14:05

Kubo ouvre le score pour le Japon face aux Bleus : 0-1

Un rouge et le néant

Plus navrant encore, le niveau défensif de cette formation qui a concédé onze buts en trois rencontres. De grosses erreurs techniques, des absences au marquage et un manque de vigilance désespérant ont condamné les chances de cette équipe face à des Japonais tout heureux de bénéficier de tels cadeaux. La pépite du Real Madrid Kubo (0-1, 27e) et l’ancien Marseille Sakai (0-2, 34e) ont tranquillement mis les leurs à l’abri avant la pause.

Sakai double la mise pour le Japon face aux Bleus : l'élimination est proche

On aurait alors pu imaginer une réaction d’orgueil des Français. Au lieu de cela, l’hécatombe s’est poursuivie. Pas aidé par le coaching de Sylvain Ripoll qui n’a fait entrer aucun joueur offensif. Et par le mauvais geste de Randal Kolo Muani, qui a logiquement écopé d’un carton rouge pour une vilaine faute (74e). De quoi faciliter encore un peu plus le travail des Nippons. Les entrants Miyoshi (0-3, 70e) et Maeda (0-4, 90e+1) ont ainsi fini d’achever des Français totalement hors du coup. Pour sa première participation aux JO depuis 25 ans, le football français n’a pas fait les choses à moitié.

Le calice jusqu'à la lie : Miyoshi enfonce les Bleus, 3-0 pour le Japon

Tokyo 2020
Espagne - Brésil : Revivez le sacre des Brésiliens
07/08/2021 À 11:22
Tokyo 2020
Les Canadiennes enfin sacrées
06/08/2021 À 14:59