"Bosseur", "leader", "vrai guerrier", "exemple". Pilier défensif et capitaine, José Fonte a rempilé pour un an avec Lille, au grand soulagement de tout un club qui compte sur lui pour conquérir le Trophée des Champions dimanche face au PSG (20h). "Lille c'est l'équipe où je veux être", a résumé l'expérimenté Portugais (37 ans) en conférence de presse avant ce match d'ouverture de la saison disputé à Tel-Aviv (Israël). "C'est signé, je suis content et je crois que le club aussi. Aujourd'hui, il faut écrire notre histoire cette saison", a-t-il précisé.
En fin de contrat après l'inattendu sacre de champion de France de Ligue 1 acquis au printemps, José Fonte est parti disputer l'Euro 2020 avec le Portugal sans savoir de quoi son avenir serait fait. Il n'est finalement jamais entrée en jeu durant la compétition et la Seleçao a chuté dès les huitièmes. La prolongation du champion d'Europe 2016 était le dossier prioritaire des dirigeants lillois, qui avaient déjà vendu le gardien Mike Maignan à l'AC Milan et le milieu Boubakary Soumaré à Leicester. La délivrance pour les fans nordistes est finalement intervenue mi-juillet, par le biais d'une vidéo où plusieurs coéquipiers et le nouvel entraîneur Jocelyn Gourvennec lui rendaient hommage.
Trophée des Champions
Pour Pochettino, Hakimi "est resté concentré" malgré les sifflets
01/08/2021 À 21:59

Dans quelle direction vont désormais José Fonte et le LOSC ?

Crédit: Getty Images

"C'est un leader, comme mon frère" pour son compatriote Xeka, "un homme de caractère, un vrai guerrier " pour Reinildo, "un bosseur qui apporte une exigence dont tout le groupe a besoin" pour Jonathan Bamba, "un grand professionnel, une pièce importante du groupe" pour son binôme en défense centrale Sven Botman, qui n'a pas hésité à lui lancer un vibrant : "J'ai besoin de toi".
"C'est un bon mec, un grand capitaine" pour le taiseux Burak Yilmaz, qui connait très bien ce rôle qu'il occupe en sélection de Turquie, tandis que Benjamin André, un autre pilier du vestiaire, souligne que José Fonte est "toujours le premier à emmener tout le monde au boulot, c'est notre capitaine, c'est notre exemple à tous." Tous ces messages n'ont fait que rappeler ce que tout le monde savait déjà, l'importance capitale du Portugais dans les succès de Lille depuis trois saisons, avec une place de dauphin en 2019, un quatrième rang en 2020 lors d'une saison tronquée par le Covid-19 et enfin la consécration, le titre de champion de France arraché au PSG fin mai.
Je suis très heureux qu'il continue l'aventure
"Pour moi il représente le professionnalisme, le leadership, l'expérience, le vécu, le haut niveau... Je suis très heureux qu'il continue l'aventure", a affirmé Gourvennec, qui aura besoin de lui pour souder son groupe et essayer de l'amener le plus haut possible. Le LOSC n'a pas le même visage avec et sans José Fonte, qui compense son manque de vitesse par sa qualité de placement et son sens de l'anticipation. Il a dirigé l'an passé la meilleure défense du championnat, formant une paire très complémentaire avec le jeune Néerlandais Botman, de 16 ans son cadet.
Orphelin de leur capitaine, les Dogues ont peiné durant leur préparation estivale. Malgré un jeu plutôt attrayant, ils ont manqué d'efficacité offensivement et ont commis des erreurs inhabituelles en défense qu'ils ont payées cash. Les Lillois n'abordent donc pas le Trophée des Champions en pleine confiance, mais ils comptent sur leur capitaine pour retrouver des repères et décrocher un titre qui manque au palmarès du club.

Fonte vise un nouveau titre de champion

"C'est un vrai titre. Si on a l'opportunité de le gagner, on va tout faire pour. Ça fait un autre trophée dans la vitrine", a lancé Fonte vendredi, qui reste ambitieux pour la nouvelle saison de L1 malgré les bouleversements de l'intersaison, dont le départ pour Nice de l'entraîneur Christophe Galtier. "Il faut continuer à être ambitieux, nous sommes là pour gagner. Normalement, on veut continuer à faire ça, et se battre pour le titre. On va voir à la fin de saison, tout le monde estconscient que le PSG est favori, comme chaque année. Mais avec notre qualité, notre esprit d'équipe, notre public, on va tout faire pour les déranger une nouvelle fois", a prévenu le capitaine lillois.
Trophée des Champions
Gourvennec, le beau geste : "Je partage ce titre avec Galtier"
01/08/2021 À 21:21
Trophée des Champions
Une défaite, pas d'alarmisme : "Nous avons de plus grandes choses à aller chercher par la suite"
01/08/2021 À 21:20