Getty Images

Equipe de France : 22 champions du monde et Benoit Costil appelés par Deschamps

Deschamps rappelle les champions du monde, dont Rami, et convoque Costil

Le 30/08/2018 à 13:50Mis à jour Le 30/08/2018 à 14:31

Plus d'un mois après le titre mondial décroché en Russie, les Bleus sont de nouveau sur le pont. Pour les rencontres en Allemagne et face au Pays-Bas, Didier Deschamps a convoqué une liste de 23 joueurs, dont 22 champions du monde. Benoit Costil a été appelé en l'absence de Steve Mandanda, blessé. Adil Rami, qui avait annoncé sa retraite internationale, est là aussi.

Steve Mandanda doit se sentir bien seul et maudire cette satanée blessure contractée contre Nîmes. Sans elle, le Marseillais aurait été des deux matches de Ligue des Nations en Allemagne (6 septembre) et face aux Pays-Bas (9 septembre) en compagnie des 22 autres champions du monde. Qu'il se console, il sera tout de même au Stade de France le 9 pour fêter le titre planétaire. Didier Deschamps l'y a convié. En son absence sportive, Benoît Costil, suppléant pour la Coupe du monde, prend logiquement sa place.

Pour le reste, Didier Deschamps a décidé de reconduire l'intégralité de son groupe pour la rentrée des classes. Même Adil Rami, qui avait annoncé sa retraite internationale après le titre de Moscou, a été convaincu par son sélectionneur de remettre le couvert : "Adil était un peu dans l'euphorie", a commenté Deschamps. "Il est dans une tranche d'âge où il est encore compétitif. J'ai discuté avec lui. Il est au niveau, dans un grand club français."

Adil Rami

Adil RamiAFP

Costil plutôt que Lecomte ou Lafont

Vingt-deux sur vingt-trois, ce n'est pas franchement une surprise. Même si le début de saison de Benoît Costil aurait pu servir à un Alban Lafont prêt à franchir un palier à la Fiorentina ou à un Benjamin Lecomte très régulier à Montpellier. Pour les autres, la convocation coulait de source. C'est avant tout une récompense. Face aux Néerlandais, les Bleus retrouveront le Stade de France avec une seconde étoile sur le maillot et les retrouvailles promettent d'être belles : "On va faire notre rentrée au Stade de France et je suis parti avec cette idée de repartir avec les 22 présents en Russie pour le premier rassemblement", a argumenté le sélectionneur.

Même si les Bleus n'avaient pas été champions du monde, il n'aurait pas fallu s'attendre à un chamboulement majeur. D'abord parce que cette équipe est très jeune et qu'hormis Laurent Koscielny, absent en Russie mais fondamental jusque-là, personne n'a donc pris ses distances définitivement avec la sélection. Ensuite parce que les champions du monde ont, dans l'ensemble, réussi leur rentrée et sont très vite redescendus sur terre. A l'image d'un Hugo Lloris excellent avec Tottenham, d'un Mbappé bouillant avec le PSG ou d'un Ousmane Dembélé qui renaît à Barcelone.

Les places étaient donc verrouillées pour cette rentrée mais "la porte n'est pas fermée", a rappelé Deschamps. Mais pour Dimitri Payet, Alexandre Lacazette, Lucas Digne et tous les autres devront patienter au mois pendant un mois encore.

Benoît Costil (Bordeaux)

Benoît Costil (Bordeaux)Getty Images

0
0