Getty Images

Martial-Lacazette : Un an après, on oublie tout et on recommence en équipe de France ?

Martial-Lacazette : Un an après, on oublie tout et on recommence ?

Le 08/11/2018 à 10:21Mis à jour Le 08/11/2018 à 12:51

LIGUE DES NATIONS - Un an après avoir éclaboussé de leur talent Allemagne-France (2-2), Anthony Martial et Alexandre Lacazette pourraient faire leur retour en Bleu. Même si le Mancunien semble avoir plus d'arguments que le Gunner. Explications.

C'était il y a un an et, à l'époque, nous étions nombreux à penser qu'ils avaient fait ce qu'il fallait pour gagner leur place pour le Mondial. Alexandre Lacazette, auteur d'un doublé, et Anthony Martial, intenable sur son aile, avait mis au supplice la défense allemande qui restait la référence mondiale alors (2-2). Un an plus tard, l'Allemagne n'est plus la référence, Lacazette n'a plus jamais porté le maillot bleu, Martial a raté le bon wagon et la France a été championne du monde sans eux. Mais tout n'est pas perdu pour autant et ce mois de novembre pourrait marquer leur retour en grâce à Clairefontaine.

Vidéo - Lacazette et Martial en pleine bourre, Deschamps va-t-il les rappeler ?

02:12

Anthony Martial, qui n'a plus goûté aux Bleus depuis le mois de mars, peut légitimement croire en ses chances. A Manchester United, le joueur de 22 ans enchaîne les performances retentissantes, avec cinq buts lors des quatre dernières journées de Premier League. Problème, l'ancien Monégasque n'a jamais complètement convaincu Didier Deschamps, qui déplorait sa "tendance à être un peu relâché". A l'image d'un Euro 2016 complètement raté. Martial et Lacazette "ont été bons contre l'Allemagne mais ça reste un match. A côté de ça, il y a eu des moins", avait tranché le sélectionneur en expliquant leur absence pour la Coupe du monde.

Martial oui, Lacazette non ?

Lacazette aussi est dans une très bonne période avec Arsenal (5 buts et une passe décisive lors de ses sept dernières sorties en Premier League). Il est sans doute le meilleur attaquant de pointe français du moment. Seul hic, à moins qu'il ne change ses plans, Deschamps a expliqué par le passé qu'il pouvait utiliser Olivier Giroud ou Kylian Mbappé en pointe et qu'il n'avait pas de raison d'empiler les joueurs à ce poste.

Alexandre Lacazette lors d'Allemagne - France en amical - 2017

Alexandre Lacazette lors d'Allemagne - France en amical - 2017Getty Images

"Il fait un début de saison plutôt performant, il est efficace, mais il y a de la concurrence à ce poste et à partir du moment où les joueurs pris à la Coupe du Monde répondent présents, je continue à m’appuyer sur eux", assurait le sélectionneur en octobre dernier. "Il faut un équilibre dans la liste par rapport aux postes occupés, et lui c’est exclusivement un poste d’attaquant axial." Et même si Giroud n'a toujours pas marqué cette saison avec Chelsea, il reste l'incontournable avant-centre des champions du monde. Et il y a peu de chance que ça change pour ce rassemblement.

A moins que Nabil Fekir, qui revient tout juste de blessure, lui laisse la place. Mais les deux hommes n'ont pas le même profil. L'affaire est donc loin d'être entendue pour celui que Deschamps n'a jamais considéré comme un indispensable. A l'inverse, sur l'aile gauche, une brèche est ouverte avec la blessure à la cuisse et le probable forfait de Thomas Lemar qui ouvre un boulevard à Martial. L’occasion pour lui de renouer le fil d’une carrière internationale distendue par des promesses non tenues.

0
0