C'était un tout petit détail. Une goutte d'eau de contrariété dans un océan de satisfaction. Mais mardi soir, très officiellement, Mamadou Sakho n'avait pas marqué le but qui expédie l'équipe de France au Brésil.
Pour la FIFA, relayée par des agences de presse, comme l'AFP, le troisième but tricolore a été attribué au défenseur ukrainien Oleg Gusev, qui aurait détourné dans son propre but le centre-tir de Franck Ribéry. La feuille de match officielle donnait bien but contre-son-camp, privant Sakho d'un doublé, le premier pour un défenseur en équipe de France depuis un certain Lilian Thuram, le 8 juillet 1998, au même endroit.
Selon les différents angles offerts par les ralentis, on peut effectivement avoir l'impression que Gusev effectue le geste décisif. Mais la caméra opposée de TF1 ne laisse pas de place au doute: c'est bien le genou de Mamadou Sakho qui propulsé le ballon dans les filets d'Andriy Pyatov. Après le match, le défenseur de Liverpool n'avait d'ailleurs aucun doute à ce sujet. "Oui, il est pour moi ce but. Je la prends du genou, donc oui", a-t-il assuré.
Qualif. Coupe du monde 2014
Le jour où Sakho est devenu grand
20/11/2013 À 16:17
Finalement, la FIFA a décidé de lui donner raison et de rendre son but à Mamadou Sakho. Désormais, sur son site officiel, la Fédération internationale crédite bien le joueur des Reds du but de la 72e minute (voir ci-dessous). Officiellement, Sakho a donc bel et bien signé un doublé magistral, un doublé à la Thuram, de ceux qu'on n'est pas près d'oublier.

2013 France Ukraine Feuille de match

Crédit: Eurosport

Equipe de France
Le Graët ouvre la porte des Bleus à Zidane : "Tout le monde y pense pour l'après-Deschamps"
30/11/2021 À 17:16
Les grands récits
Aimé Jacquet, quatre ans pour une étoile
25/11/2021 À 22:53