Lewis Hamilton se posait la question de savoir à quel point il saurait se remobiliser après les fastes et obligations de son septième titre mondial. Il n'a pas tardé à donner une réponse sans ambiguïté. Vendredi à Sakhir, le Britannique a survolé les essais libres 1 du Grand Prix de Bahreïn en stoppant le chronomètre à 1'29"033, pas moins de 0"446 plus vite que son coéquipier de Mercedes, Valtteri Bottas, et presque une seconde - 0"967 - plus rapidement que Sergio Pérez (Racing Point).

Abonnez-vous à Eurosport en profitant de notre offre Black Friday !

Bahrain Grand Prix
Comment Toto Wolff a fait de Mercedes une machine à gagner
27/11/2020 À 05:51

Commencée par 26°C dans l'air et sur la piste, cette séance s'est courue dans sa dernière demi-heure à la lumière des projecteurs. Un détail pour les pilotes et les équipes, qui se sont vu proposé en blind test le pneu Pirelli C3 de 2021 pour validation. Il s'agit d'une gomme de milieu de gamme (de C1 pour la plus dure à C5 pour la plus tendre) d'une construction plus solide, prévue pour résister aux plus grandes charges aérodynamiques de la saison prochaine. Les pilotes n'ont qu'une chose à faire en essais libres 1 ou 2 : accomplir au moins six tours consécutifs sur un rythme compétitif et livrer leur avis. Le week-end prochain, dans le cadre cette fois du Grand Prix de Sakhir, ils devront répéter l'opération sur le C4.

Duel avec Rosberg, remontée fantastique, miracle de Shanghai : le Top 5 de Lewis Hamilton

Racing Point et McLaren ont pris de l'avance

Pour situer la compétitivité du C3 de 2021, Lewis Hamilton a tourné en 1:30.133 avec ce pneu avant de boucler son meilleur tour avec le "medium" de 2020 en 1'29"033.Plus d'infos à suivre...

Si cette séance a apporté une preuve supplémentaire de la rapidité de la Mercedes, dont le développement a été stoppé depuis un moment contrairement par exemple à la Red Bull, on peut noter que Racing Point a poursuit la bataille pour la troisième place Constructeurs avec des arguments. Tout comme McLaren, qui a placé Carlos Sainz au quatrième rang, à 0"985. En revanche, Renault et Ferrari, qui prétendre aussi au Top 3 2020, l'affaire moins bien engagée : Esteban Ocon a été le meilleur du clan français avec son huitième temps, à 1"351, et Charles Leclerc a plafonné au onzième rang pour les Rouges, à 1"556, un souffle devant Sebastian Vettel.

Hormis cet enjeu, Pierre Gasly (AlphaTauri) semble prêt pour une belle performance sur ce circuit de son premier exploit, une quatrième place avec Toro Rosso en 2018, tandis que Max Verstappen (Red Bull), sixième juste devant son coéquipier, a passé beaucoup de temps au garage à cause d'un fond plat endommagé. Lance Stroll (Racing Point), poleman à Istanbul, et Daniel Ricciardo (Renault) ont complété le top 10.

Romain Grosjean (Haas) auteur du quatorzième temps en piégé par la poussière, comme Max Verstappen (il a fait un 360°) et Charles Leclerc (tête-à-queue), il faut signaler la présence dans cette session de Roy Nissany (20e), qui avait loué la Williams de George Russell, et celle, pour les mêmes raisons financières, de Robert Kubica (13e), installé dans l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen.

La superlicence pas qu'au mérite : "Etre rapide comme Crésus, ça marche encore"

Bahrain Grand Prix
Russell bluffe-t-il ? "Mes chronos sont décevants pour le moment"
04/12/2020 À 22:02
Bahrain Grand Prix
Clair : "Si quelqu'un est dans un feu, il faudra qu'on l'en sorte !"
04/12/2020 À 21:06