Il va être suivi de près. A 21 ans, Logan Sargeant va mettre fin à plus de sept ans de disette où le championnat du Monde de Formule 1 n'a vu aucun pilotes américains. En finissant 4e de F2, l'antichambre de l'élite dont la saison s'est terminée comme la F1 dimanche à Abou Dhabi, Sargeant a gagné assez de points pour avoir la fameuse Super Licence, indispensable sésame pour accéder au plus haut niveau. "Depuis qu'il a rejoint notre académie de pilotes, à la fin de l'année 2021, Logan s'est intégré pleinement à l'équipe à Grove (siège de Williams en Angleterre, NDLR), sur le simulateur et plus récemment sur la piste lors des quatre séances d'essais libres auxquelles il a participé", a souligné le patron de l'équipe Jost Capito.
A noter que les trois premier de F2, le Brésilien Felipe Drugovich, le Français Théo Pourchaire et le Néo-Zélandais Liam Lawson n'ont eux pas la chance de grimper en F1 l'an prochain et devront encore patienter, comme pilotes de réserve. Malgré sa quatrième place, Sargeant "a été sacré rookie de l'année", rappelle Williams, pour ce prix honorifique récompensant le meilleur débutant de la saison.
Saison 2023
Pas de changement pour l'instant : le retour du Grand Prix de Chine prévu en 2023
23/11/2022 À 11:15
Sargeant remplace le Canadien Nicholas Latifi, qui quitte la F1 après trois saisons peu convaincantes. Son profil de pilote américain, le premier depuis Alexander Rossi en 2015, colle à l'image de la F1 nouvelle génération, dont le groupe américain Liberty Media possède les droits commerciaux depuis 2017. L'an prochain, trois Grands Prix seront organisés aux Etats-Unis, avec Las Vegas en plus de Miami et Austin.
Saison 2023
Gasly chez Alpine, 2 débutants, 1 revenant : Voici les 20 pilotes F1 2023
23/11/2022 À 09:47
Saison 2023
2023, c'est déjà demain : Gasly fait ses premiers tours de piste avec Alpine
22/11/2022 À 16:54