L'histoire d'amour entre Fernando Alonso et Renault n'est donc pas terminée. Le pilote espagnol s'est engagé pour la troisième fois de sa carrière dans l'écurie au Losange, moins de deux ans après avoir pris sa retraite avec McLaren. Il sera donc au volant d'une monoplace la saison prochaine, à l'âge de 39 ans (40 ans même le 29 juillet 2021), soit 15 ans après son deuxième et dernier titre de champion du monde avec le constructeur français. Le "Taureau des Asturies" aura pour coéquipier le Tricolore Esteban Ocon.

Saison 2021
Entre Renault et Alonso, un troisième mariage peut-il vraiment être raisonnable ?
01/06/2020 À 21:54

Alonso prend ainsi la place laissée libre par l'Australien Daniel Ricciardo, parti chez McLaren. Il était en contacts réguliers avec Renault depuis plusieurs semaines et les rumeurs sur son éventuelle arrivée avaient pris une réelle consistance le week-end dernier quand le patron de l'écurie française, Cyril Abiteboul, les a confirmées lui-même. Il n'avait néanmoins pas écarté d'autres pistes comme celle menant à Sebastian Vettel, en fin de contrat chez Ferrari.

La nouvelle réglementation en 2022, une chance à saisir

Depuis son départ des circuits de F1, Alonso n'a pas chômé. L'Espagnol s'est lancé dans l'Endurance, s'offrant notamment les 24 Heures du Mans, et a même expérimenté le rallye-raid avec le Dakar couru en début d'année et achevé à la 13e place. Il tentera d'ailleurs de remporter les 500 Miles d'Indianapolis le 23 août prochain pour s'approprier la Triple Couronne (Grand Prix de Monaco en F1, 24 Heures du Mans et Indianapolis).

Son grand retour donne un coup de boost à l'engagement de l'écurie au Losange en Formule 1. L'arrivée de la nouvelle réglementation technique en 2022, qui pourrait rebattre les cartes, pourrait permettre à Alonso et à Renault de refaire surface parmi les acteurs principaux du championnat du monde. Le pari est risqué, compte tenu de l'âge et du caractère du bonhomme, mais le jeu en vaut la chandelle.

Grand Prix de Russie
Libres 2 : Bottas ne lâche rien
IL Y A 2 HEURES
Saison 2020
Le nouveau patron de la F1, c'est lui : Domenicali remplace Carey
IL Y A 2 HEURES