Renault a qualifié ses RS20 sur les sixième et septième emplacements de la grille de départ du Grand Prix de l'Eifel, dont le départ sera donné dimanche à 14h10, sur le circuit du Nürburgring. Ce résultat n'est pas en soi extraordinaire car pour Enstone, viser la deuxième ligne est depuis quelques semaines un objectif accessible. Sauf que Charles Leclerc a pour une fois hissé sa Ferrari au quatrième rang, et que Alexander Albon a glissé sa Red Bull dans le Top 5.

"Revenir chez Red Bull ? Renault doit dicter ses conditions et ne pas armer un adversaire"

Grand Prix de l'Eifel
Wolff : "On a fait dans notre pantalon dans le garage"
10/10/2020 À 16:51

Mais à y regarder de plus près, Daniel Ricciardo et Esteban Ocon n'ont cédé que 0"2 à la "rossa" du Monégasque. Surtout, les RS20 ont battu leurs rivales directes McLaren et Racing Point, actuellement troisième et quatrième du championnat du monde des constructeurs. En reprenant cinq points à RP et sept à McLaren dimanche, le Losange monterait sur le podium du Mondial à l'issue de la onzième manche du Mondial.

Renault a travaillé dans la bonne direction samedi en termes d'exploitation de sa monoplace au cours de la seule heure de préparation accordée au plateau samedi, et c'est une véritable satisfaction vu le niveau de concurrence derrière Mercedes et Red Bull. Lors des essais libres 3, Renault a pris le parti de ne faire rouler ses pilotes qu'en Pirelli "tendre", une option sanctionnée au bout de 50 tours par les huitième et onzième places pour l'Australien et le Français, qui ont dès les début de la qualification trouvé leurs repères malgré le froid ambiant (8°C).

Les deux pilotes ont passé le cut en "tendre" en Q1 avant de partir sur des choix différents : le pilote de Perth a en effet accompli son premier run en "medium" en Q2 - comme les Mercedes et les Ferrari - puis il s'est aligné sur la monte "tendre" du natif d'Evreux lors de sa seconde tentative, validant le choix des gommes "tendre" pour le départ, dimanche à 14h10.

"Verstappen n'a pas de clause Honda de sortie chez Red Bull mais son rêve reste Mercedes"

Course sur le sec

En Q3, ils n'ont pas eu de regrets: il leur a manqué 0"2 pour menacer Alexander Albon (Red Bull) et ils avaient 0"2 de marge sur Lando Norris (McLaren) et Sergio Pérez (Racing Point). Et c'est à coups de millièmes qu'il se sont expliqués, l'Aussie prenant l'avantage pour 0"019. "La sixième place est une bonne position de départ, a exposé Daniel Ricciardo. La course s'annonce disputée, mais je suis impatient d'y être et je pense que nous pouvons viser un top six. Nous allons voir comment les 'tendre' se comportent sur la durée comme ils semblent sensibles au grainage."

"Je suis content de la septième place, a réagi Esteban Ocon. Nous avions une connaissance très limitée de la piste. Nous sommes directement entrés en qualification et la voiture s'est très bien comportée dès la Q1. J'en suis ravi. Nous plongeons désormais dans l'inconnu comme je n'ai roulé qu'avec les 'tendre' en essais et en qualification. Nous verrons comment les pneus évolueront et combien de temps ils tiennent."

Et l'objectif sera bien de prendre encore des points à McLaren et aux "Mercedes roses" comme l'a confirmé Alan Permane. "En étant sixième et septième, devant nos rivaux immédiats au championnat, nous disposons d'une excellente base de travail, a rassuré le directeur sportif. Nous avons travaillé sur les pneus en essais libres 3 et nous surveillons la météo même si nous nous attendons à un dimanche sec."

Sans baisser la garde, Renault n'aura qu'à surveiller les McLaren et la Racing Point de Sergio Pérez, étant donné la position de départ éloignée de Nico Hülkenberg (19e), remplaçant au pied levé de Lance Stroll, malade.

Grand Prix de l'Eifel
Le mystère est résolu : Stroll était positif à la Covid-19
21/10/2020 À 09:42
Grand Prix de l'Eifel
"Fini les gros roulages, les pilotes étaient contents de sortir de la prison du vendredi"
13/10/2020 À 15:15