Mercedes a préservé l'essentiel en enquillant une douzième pole position consécutive, samedi au Nürburgring. Ce qui n'était sûrement pas gagné, à l'entame d'un format de week-end inédit compacté sur deux jours, expérimenté à l'improviste avant la grande première prévue à Imola, le 30 octobre et le 1er novembre. Avec son statut d'invincible, la marque à l'Etoile avait même tout à perdre par cette météo fraiche qui a posé des problèmes dans tous les garages de la pitlane.

Saison 2021
Haas "espère" que Grosjean cherche du boulot ailleurs...
10/10/2020 À 14:27

Lors de la seule séance d'entraînement deux heures plus tôt, Valtteri Bottas avait pris une petite longueur d'avance de 0"136 sur Lewis Hamilton dans son travail de réglages nécessairement bâclé, entre runs pour évaluer les performances sur le tour unique et simulation de relais en "medium" et "tendre". Non seulement il a gardé la main, mais il a relégué son coéquipier à 0"256, une marge appréciable que le Britannique a bien remarquée. La plus importante d'ailleurs que le pilote de la W11 n°77 ait obtenue, hormis celle de Montmelo en 2019 (0"634).

Pour en arriver là, les champions du monde s'étaient quand même posé quelques questions en voyant Max Verstappen (Red Bull) patronner la Q1 et s'arroger la pole position provisoire après le premier run en Q3. "On a fait dans notre pantalon dans le garage", s'est exclamé Toto Wolff, le directeur d'équipe, à l'ORF. "Voir comment nous nous en sommes sortis dans le tout dernier tour chrono (de Bottas) est un exploit", a-t-il complété.

"Valtteri monte mieux ses pneus en température"

Si le coup n'est pas passé loin, c'est bien une machine de Brackley qui partira en tête dimanche (à 14h10) pour la douzième fois de suite, et même les deux de la première ligne pour la neuvième fois de suite.

"C'est si agréable de faire la pole position au dernier tour, de profiter de la dernière chance !, a réagi l'homme du jour, interrogé par l'ancien pilote de Formule 1, Paul di Resta. J'ai préalablement eu du mal dans le secteur 1, mais je m'en suis sorti au final. C'était compliqué aujourd'hui d'enchaîner les secteurs, après de courts entraînements et pour amener les pneus dans la bonne fenêtre dans le tour de lancement. C'était la décision de Lewis de sortir en premier du garage. De mon côté, j'ai travaillé sur les freins pour chauffer les pneus, ce genre de choses… Je compte bien transformer ça en victoire. Il faudra prendre un bon départ, nous verrons ensuite"

"Valtteri monte tout simplement mieux ses pneus en température quand il fait froid ou quand l'asphalte est glissant, a fièrement commenté Toto Wolff. Ça s'est encore vu aujourd'hui."

"La voiture était bien en Q2 mais en Q3, j'ai perdu du rythme. Je suis sûr que lorsque je vais me pencher sur la télémétrie, je vais voir tout ce temps perdu, pourquoi il est 0"2 devant, a dit Lewis Hamilton. Valtteri a fait un super boulot, bravo à lui !" Déçu, il a ajouté : "Il y a beaucoup d'enjeux dimanche comme le grainage, le moment où on pourra s'arrêter, voir si la voiture de sécurité s'arrête car dans ce cas les pneus refroidiront. Je dois donc rester concentré." Et puis, au bout de ces enjeux, il pourrait décrocher sa 91e victoire en Formule 1, autant que le record absolu de Michael Schumacher.

"P3, c'est presque plus intéressant que P2"

Enfin, il faut souligner la nouvelle performance de Max Verstappen, qui pour 0"037 aurait séparé les W11. Pour la septième fois de la saison et la troisième fois de suite, il va donc démarrer derrière les Flèches noires. "Je n'avais pas assez de grip", a-t-il lâché à la radio, dans son tour de décélération. Le matin, il avait mis du temps à faire fonctionner les pneus "tendre" dans leur bonne fenêtre, puis ça s'était arrangé.

Dans sa montée en régime, le pilote de la RB16 n°33 a même établi le meilleur chrono de la Q1, 0"254 devant Valtteri Bottas, avant de glisser progressivement dans la hiérarchie avec le deuxième temps en Q2 à 0"077 de Lewis Hamilton. Détenteur du meilleur temps provisoire avant la dernière salve de tours rapides, il s'est incliné pour 0"293.

"Verstappen n'a pas de clause Honda de sortie chez Red Bull mais son rêve reste Mercedes"

"Dans l'ensemble, c'est une qualification potable, a jugé le Néerlandais au micro de Paul di Resta. C'est juste qu'en Q3, la voiture a commencé à développer un peu trop de sous-virage, et quand il fait si froid, les pneus avant ont du grainage et ça ne fait que les chauffer. Ça m'a coûté un peu de temps. Nous nous rapprochons de Mercedes, ce qui est très positif. Je suis un peu déçu, j'espérais un petit peu mieux."

Mais ce serait mal le connaître que le considérer battu d'avance. "Dimanche, il fera encore plus froid, il sera donc plus intéressant encore de voir comment les pneus se comportent", a-t-il dit.

"P3, c'est presque plus intéressant que P2, a remarqué Helmut Marko, conseiller sportif chez RBR. Si on regarde bien, la ligne droite est relativement longue jusqu'au n°1, un virage très étroit. Nous avons aussi Leclerc à proximité. Espérons que ça se passe bien…", a poursuivi l'ancien pilote de Formule 1, vainqueur des 24 Heures du Mans en 1972. A Sotchi, la troisième place sur la grille de départ avait permis à Valtteri Bottas de passer le Batave pour P2. Ce dernier compte profiter de la même situation vis-à-vis de Lewis Hamilton dimanche.

"Revenir chez Red Bull ? Renault doit dicter ses conditions et ne pas armer un adversaire"

Grand Prix de l'Eifel
Le mystère est résolu : Stroll était positif à la Covid-19
21/10/2020 À 09:42
Grand Prix de l'Eifel
"Fini les gros roulages, les pilotes étaient contents de sortir de la prison du vendredi"
13/10/2020 À 15:15