24/06/18 - 16:10
Terminé
Grand Prix de France
LIVE
Le Castellet • Course
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Course
Grand Prix de France - 24 juin 2018

Grand Prix de France - Suivez en live la course de formule 1 sur Eurosport. Cette course se déroule le 24 juin 2018 et débute à 16:10. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Formule 1 : calendrier, résultats et classements.

    
30
Stéphane Vrignaud
Temps forts 
 
 Supprimer
17:44 

Max Verstappen (Red Bull) et Kimi Räikkönen (Ferrari) complètent le podium.

17:43 

Victoire de Lewis Hamilton (Mercedes), sa 65e en F1, sa 1re en France.

17:42 

Fin du régime de voiture de sécurité. Mais drapeau jaune sur zone du n°10.

17:41 

Dernier tour pour Hamilton (Mercedes).

17:40 

Voiture de sécurité virtuelle.

17:39

Abandon de Stroll (Williams), pneu avant gauche éclaté à l'entrée du n°10. Le résultat de son blocage de roue derrière Vandoorne (McLaren).

17:38

Tour 50 : Magnussen (Haas) et Bottas (Mercedes) débordent ensemble Sainz (Renault).

17:37

Sainz (Renault) : "Je n'ai pas de puissance." Il va avoir du mal à garder P6. Magnussen (Haas) et Bottas (Mercedes) so+nt derrière.

17:34

Pit 2 d'Alonso (McLaren).

17:33 

Tour 47 : Räikkönen (Ferrari) passe au freinage de la 2e chicane. P3.

17:32 

Tour 47 : Ricciardo (Red Bull) résiste à Räikkönen (Ferrari). Mano a mano.

17:24

Bottas (Mercedes) meilleur tour 42 en 1'34"225.

17:24

Räikkönen (Ferrari) meilleur tour 42 en 1'34"594.

17:22

Tour 42 : pit 2 de Vettel (Ferrari), qui observe sa pénalité de 5 secondes. Il repart P5.

17:21

Tour 40 : pit 2 long de Bottas (Mercedes). Le jack est tombé... Magnussen (Haas) et Vandoorne (McLaren) sont passés.

17:21

Alonso (McLaren) s'énerve. "Je ne plus de frein ni de gomme... Faites ce que vous voulez..."

17:18 

Tour 39 : Räikkönen (Ferrari) passe Vettel (Ferrari) sans résistance.

17:17 

Tour 38 : pit de Hülkenberg (Renault). Des "ultra tendre " pour finir.

17:16

Räikkönen (Ferrari) meilleur tour 36 en 1'34"810.

17:16 

Verstappen (Red Bull) meilleur tour 36 en 1'35"155.

17:15

Leclerc (Sauber) passe Alonso (McLaren). P13.

17:14

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 35 en 1'35"348.

17:13 

Verstappen (Red Bull) meilleur tour 33 en 1'35"581.

17:13 

Tour 35 : pit de Räikkönen (Ferrari).

17:12 

Le dépassement du Grand Prix : Ricciardo (Red Bull) sur Vettel (Ferrari) dans le double droit du Beausset.

17:11 

Ricciardo (Red Bull) montre derrière Vettel (Ferrari) qu'il est plus rapide.

17:11 

Räikkönen (Ferrari) leader. Il n'a pas encore stoppé.

17:10 

Tour 33 : pit de Hamilton (Mercedes) pour des "tendre".

17:10

Verstappen (Red Bull) meilleur tour 32 en 1'36"598.

17:08 

Tour 32 : pit de Leclerc (Sauber). Pour des "super tendre".

17:08

5 secondes de pénalité pour Grosjean (Haas).

17:06 

Grosjean (Haas) sous enquête sur un incident au tour 1. Probablement son coup de roue contre Ocon (Force India).

17:06

Abandon de Pérez (Force India) : moteur.

17:04 

Tour 29 : Pérez (Force India) immobilisé au stand. Ses mécaniciens orientent sa voiture dans le garage.

17:03

Tour 29 : pit de Ricciardo (Red Bull). Des "tendre" pour finir.

17:02

Tour 28. Bottas (Mercedes) passe Leclerc (Sauber) pour P8.

17:00

Tour 27 : pit de Sainz (Renault) pour finir en "tendre". Petite frayeur en reprenant la piste à hauteur d'Ericsson (Sauber).

17:00

5 secondes de pénalité de Sirotkin (Williams), trop rapide sous régime de voiture de sécurité.

16:59

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 26 en 1'35"663.

16:58 

Tour 26 : pit de Verstappen (Red Bull). Des "tendre" pour finir. Il ressort juste devant Vettel (Ferrari).

16:57

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 24 en 1'36"178.

16:56 

Leclerc (Sauber) se loupe au n°1. Off. Magnussen (Haas) lui a ravi P8.

16:55

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 19 en 1'36"375. 6"7 devant Verstappen (Red Bull) à présent.

16:50 

McLaren signale une pluie "possible" dans 20 minutes.

16:49

Ocon (Force India) sur Canal+ : "Dans le 1er tour, Romain m'a mis un coup de volant énorme, je ne sais pas pourquoi il a fait ça. Puis Pierre m'a rentré dedans au premier freinage. Je ne suis pas énervé contre Pierre mais contre Grosjean. C'est lui qui m'a mis dans cette situation."

16:49

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 19 en 1'36"448.

16:48

Bottas (Mercedes) passe Grosjean (Haas) pour P10.

16:47

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 18 en 1'36"478.

16:46

Vettel (Ferrari) met Magnussen (Haas) derrière au freinage de la 2e chicane (n°8). P6.

16:45

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 17 en 1'36"637.

16:44

Vettel (Ferrari) passe Leclerc (Sauber) : P7.

16:43 

Au tour d'Hülkenberg (Renault) de faire plier Grosjean (Haas), dont le pneu arrière droit est dégradé.

16:43 

Vettel (Ferrari) déborde Grosjean (Haas). P8.

16:41 

Bottas (Mercedes) force pour passer Pérez (Force India). P11.

16:40 

Tour 14 : Hülkenberg (Renault) passe Pérez au n°8 (2e chicane). P10.

16:39 

Le top 3 est en "super tendre", parti sur un 1er relais long. De P4 à P8, les pilotes sont en "ultra tendre". De P9 à P12, les pilotes sont en "tendre" et ne vont plus s'arrêter.

16:38

Vettel (Ferrari) passe Pérez (Force India). P9.

16:35 

Enquête sur Grosjean (Haas), qui a coupé le n°4 au tour 1.

16:35

Tour 10 : Vettel (Ferrari) passe Hülkenberg (Renault). P10.

16:34

Tour 11. Räikkönen (Ferrari) passe Sainz (Renault) : P4.

16:33

Vettel (Ferrari) penalisé de 5 secondes.

16:32

Tour 9 : Ricciardo (Red Bull) passe Sainz (Renault). P3.

16:31

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 8 en 1'36"933. 2"3 de marge sur Verstappen (Red Bull).

16:31

Bottas (Mercedes) passe Hartley (Toro Rosso) pour P13. Il roule avec un fond plat abimé.

16:30 

Räikkönen (Ferrari) double Magnussen (Haas). P5.

16:30

Tour 8 : Vettel (Ferrari) passe Ericsson (Sauber) pour P12.

16:29 

Seul Verstappen (Red Bull) est capable de s'accrocher derrière Hamilton (Mercedes).

16:29

Hamilton (Mercedes) meilleur tour 7 en 1'37"454.

16:27 

Tour 7 : Leclerc (Sauber) sous la pression de Grosjean (Haas) pour P6.

16:27 

Enorme ! C'est Vettel (Ferrari) qui a balancé Alonso (McLaren). L'Allemand fait n'importe quoi aujourd'hui.

16:26 

Off d'Alonso (McLaren).

16:24 

Tour 6 : restart.

16:23 

Au replay, on voit que Vettel a aussi touché Grosjean.

16:20 

Tour 3 : 1-HAM, 2-VER, 3-SAI, 4-RIC, 5-MAG, 6-LEC, 7-RAI, 8-GRO, 9-PER, 10-HUL, 11-ERI, 12-VAN, 13-HAR, 14-STR, 15-SIR, 16-ALO, 17-VET, 18-BOT. GAS, OCO out.

16:19 

Enquête sur les accidents Vettel/Bottas et Gasly/Ocon.

16:17 

Gasly( Toro Rosso) a percuté Ocon (Force India).

16:17 

Vettel (Ferrari) a harponné Bottas (Mercedes) au n°1. 100% responsable.

16:16 

Bottas (Mercedes) rentre avec la roue arrière droite crevée. Pit d'Alonso également.

16:16

Tour 1 : pit de Vettel (Ferrari). Pour des "tendre".

16:15 

Vettel (Ferrari) rentre avec un aileron cassé.

16:15 

Gasly (Toro Rosso) out.

16:14 

Tour 2 : voiture de sécurité.

16:14 

Abandon d'Ocon (Force India).

16:14 

Vettel (Ferrari) a pris beaucoup de retard.

16:14 

Contact entre Bottas (Mercedes) et Vettel (Ferrari). Accrochages dans le peloton..

16:13

C'est parti pour 53 tours.

16:12 

La grille est en place...

16:12 

Hamilton (Mercedes) s'installe en pole position.

16:10 

Hülkenberg (Renault) et Pérez (Force India) en "super tendre".

16:10 

Départ du tour de formation.

16:00

Air à 25°C, piste à 42°C.

16:00 

Dans 10 minutes, le départ du tour de formation.

- 

Combien y aura-t-il d'arrêts au stand ? Probablement un seul, selon Pirelli. "Deux peuvent également s'avérer efficaces", ajoute le manufacturier milanais, par principe.

- 

Y aura-t-il de la pluie ? La météo est loin d'être une science exacte mais Renault ne doute pas de la réponse à cette question : "Nous nous attendons à un temps beau et ensoleillé."

- 

Quels seront les pièges à éviter lors de cette course ? Le vent, tout d'abord. Ses changements de direction ont surpris quelques pilotes aux essais. Les vibreurs, ensuite : ils sont plus hauts que sur bon nombre de circuits. Les escalader, c'est risquer de décoller comme Lance Stroll samedi et casser un fond plat, une suspension. Enfin, toute excursion sur les "runs off" bleus et plus encore rouges peut provoquer un plat sur un pneu ou même une crevaison.

- 

"On n'avait pas la performance pour aller chercher le Top 10", a déclaré Pierre Gasly, samedi. "Comparé à mon coéquipier (Brendon Hartley), je suis content du tour que je fais. On n'était pas très rapide en ligne droite, surtout dans le deuxième secteur où on perdait pas mal de temps."

- 

"On a eu un vendredi difficile, on n'a pas pu rouler ce matin en FP3 à cause de la pluie, donc on arrivait en qualifications à l'aveugle", a dit Esteban Ocon. "Mais on a quand même bien progressé avec la voiture, je suis plutôt content des changements qu'on a faits avec le peu de roulage qu'on a eu. Après ça manquait un peu de performance comparé aux deux dernières courses. Je pense que mon tour était plutôt bien, il n'y a pas grand-chose de plus à faire. La voiture n'était pas compétitive pour faire beaucoup plus, c'est comme ça. Maintenant il nous faut un peu plus de grip, un peu plus de budget, quelques améliorations sur la voiture à venir bientôt. Il nous les faut."

- 

"En termes de pilotage, j'ai fait exactement la même chose que le tour d'avant", a expliqué Romain Grosjean. "J'ai fait un survirage sorti de nulle part, il faudra qu'on regarde ce qui a pu se passer. Dans l'ensemble, la voiture était super et on avait une demi-seconde d'avance sur les Renault, donc c'était bien. On aurait dû faire 7 (sur la grille de départ). 10, c'est trois places derrière mais ça va être une longue course. Charles Leclerc et Carlos Sainz ne vont pas avoir le même rythme que nous, on va essayer d'utiliser ça, peut-être faire une stratégie un peu différente. On garde le moral, on est à la maison, la voiture va vite et c'est dimanche que ça compte."

- 

Suite à un remplacement complet de son Honda aux essais, Brendon Hartley (Toro Rosso), qualifié 17e, va partir dernier. Il évite ainsi un énorme embarras à l'écurie Williams, qualifiée aux deux dernières places avec Sergey Sirotkin et Lance Stroll.

- 

La grosse deception de cette qualification est venue des McLaren, éliminées dès la Q1. Fernando Alonso a battu son coéquipier Stoffel Vandoorne pour la 8e fois en 8e Grands Prix mais ça reste un détail pour lui. "Nous sommes à notre place", a-t-il résumé. Le moteur Renault devait le placer en position de challenger derrière les trois top teams mais le vainqueur des 24 Heures du Mans 2018 réalise week-end après week-end que ce n'est pas le cas. au point de se demander s'il poursuivra sa carrière en F1 en 2019.

- 

Lors de la qualification, les Français n'ont pas tellement brille : Romain Grosjean a tapé en Q3, heureusement sans conséquence pour lui, Esteban Ocon (Force India) s'est classé 11e - devant son coéquipier - et Pierre Gasly (Toro Rosso) a limité les dégâts au 14e rang.

- 

"On a eu le vendredi le plus compliqué depuis le début de l'année avec la voiture, mais on a réussi à tout remettre dans l'ordre. On a beaucoup bossé pendant la nuit, les ingénieurs ont compris ce que je voulais", a expliqué Charles Leclerc (Sauber). a l'occasion de cette performance, le prodige a encore fait monter sa cote chez Ferrari, qui pense de plus en plus à le titulariser en 2019 à la place du vétéran Kimi Räikkönen.

- 

Le débutant monégasque de Sauber, âgé de 19 ans, a réalisé un véritable exploit en se qualifiant 8e. Un résultat aussi bon que la meilleure qualification de Sergio Pérez cette année et meilleur que celui de Romain Grosjean.

Q3 - Grand Prix de France 2018
- 

Carlos Sainz (Renault), Charles Leclerc (Sauber), Kevin Magnussen et Romain Grosjean (Haas) complètent le Top 10 de la grille de départ.

- 

Il faut noter que les Red Bull partent elles aussi en pneus "super tendre", ce qui va leur permettre de tenter l'overcut sur Sebastian Vettel (Ferrari).

- 

Derrière les Mercedes et Sebastian Vettel (Ferrari), Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont glissé leurs Red Bull devant la seconde Ferrari de Kimi Räikkönen. "Je n'ai jamais pu aligner un bon tour en entier", a constaté Iceman, 6e à 1"028.

- 

3e sur la grille, Sebastian Vettel pense a tout tenté. "J'ai trop attaqué dans le dernier tour et j'ai perdu un peu le contrôle", a-t-il avoué. "Je pense que j'aurais pu améliorer mon temps d'un dixième ou d'un dixième et demi, mais quand bien même cela aurait été insuffisant pour aller chercher Valtteri (Bottas) car Lewis et lui ont encore amélioré. Au vu des circonstances, je pense qu'on peut être satisfait de cette 3e place. On a une stratégie un peu différente au niveau des pneus, on verra ce qui se passe".

- 

En retrait de 0"3 en qualification, Sebastian Vettel (Ferrari) va jouer la carte de la stratégie pendant ce Grand Prix : il a choisi de partir en pneus "ultra tendre" pour attaquer les Mercedes en "super tendre".

- 

Lewis Hamilton a perdu 18 points par rapport à l'Allemand lors des deux dernières courses. Il a aussi cédé à n°5 de la Scuderia sa place de leader du championnat du monde. Pour 1 point.

- 

Mercedes a pu mettre en service au Catsellet le moteur évolué prévu à l'origine pour le Grand Prix du Canada. Il est plus puissant et plus fiable, et il va bien aidé Lewis Hamilton à se battre pour Sebastian Vettel (Ferrari) pour le titre.

- 

"Il m'a manqué un peu de connaissance du circuit", a explqué Valtteri Bottas. "J'ai eu un problème de fuite d'eau lors de la deuxième séance d'essais libres, puis la troisième a été écourtée en raison de la pluie, ce qui fait qu'en qualifications j'ai eu l'impression d'apprendre des choses à chaque tour. C'est un boulot incroyable que l'équipe a accomplie. Le nouveau moteur que l'on a installé dans la voiture a très bien fonctionné. On en avait besoin, cela va être une saison serrée jusqu'à la fin".

- 

"Je suis vraiment content de cette pole position mais je recherche toujours la perfection et j'ai perdu un peu de temps sur la piste, donc il y a encore des choses à travailler", a déclaré Lewis Hamilton (Mercedes) après sa pole.

- 

En qualification, Mercedes a signé sa 91e pole position en championnat du monde, et Valtteri Bottas a assuré à la marque allemande une 52e 1re ligne entièrement grise.

- 

Ce dimanche, Lewis Hamilton (Mercedes) peut remporter sa 1re victoire dans un Grand Prix de France. Surtout, une victoire au Castellet lui assurerait un succès dans un 23e Grand Prix différent, un nouveau record. Pour l'histoire, il a gagné 22 épreuves de noms différents, autant que Michael Schumacher.

 

Samedi, Lewis Hamilton (Mercedes) a signé sa 75e pole position en carrrière, sa 1re dans un Grand Prix de France. Le Britannique a couru deux fois l'épreuve, à Magny-Cours en 2007 et en 2008.

- 

Deux constructeurs français ont remporté l'épreuve : Matra (1971) et Renault (1979, 1981, 1982, 1983, 2005).

- 

Seuls trois Français ont remporté le Grand Prix de France : Jean-Pierre Jabouille (1979), Alain Prost (1981, 1983, 1988, 1989, 1990, 1993) et René Arnoux (1982).

- 

Après dix ans d'absence, le Grand Prix de France revient au calendrier, sur le circuit Paul-Ricard.

- 

L'épreuve figurait au championnat du monde à sa création, en 1950. Reims accueillait le Grand Prix de France et d'autres circuits ont suivi : Rouen-les-Essarts, Le Mans, Clermont-Ferrand, Le Castellet, Dijon-Prenois, Magny-Cours. C'était un classique du Mondial jusqu'à 2008, dans la Nièvre.

Vidéo - Brûlé vif, œil crevé, turbo, quadruplé français : les incroyables du GP de France

02:06
- 

Bienvenue à toutes et à tous. Merci de nous rejoindre pour la course du Grand Prix de France, la 8e manche du Mondial dont le départ sera donné à 16h10 sur le circuit du Castellet, dans le Var.

0 commentaire