McLaren

Hamilton sort de la nuit

Hamilton sort de la nuit
Par Eurosport

Le 13/11/2011 à 15:43Mis à jour Le 13/11/2011 à 20:11

Après sept Grands Prix d'insuccès, Lewis Hamilton (McLaren) a retrouvé le chemin de la victoire, dimanche à Yas Marina. Fernando Alonso (Ferrari) et Jenson Button (McLaren) complètent le podium. Sebastian Vettel (Red Bull) a abandonné au virage n°2, sur problème mécanique.

Lewis Hamilton (McLaren) a remporté dimanche le Grand Prix d'Abou Dhabi, 18e et avant-dernière épreuve de la saison, devant Fernando Alonso (Ferrari) et Jenson Button (McLaren). La 17e victoire de sa carrière, le Britannique la doit autant à lui-même qu'à Sebastian Vettel. En effet, la course a été marquée par l'abandon précoce du double champion du monde, victime d'une rupture de capsule de frein sur la roue arrière droite dès le deuxième virage de la course, ce qui l'empêche d'aller chercher le record du nombre de succès en une saison (13) que détient son aîné Michael Schumacher depuis 2004.

McLaren

Fernando Alonso (Ferrari), Jenson Button (McLaren) et Mark Webber (Red Bull) ont tour à tour occupé la première place, mais uniquement en profitant du premier arrêt aux stands du champion du monde 2008. Comme lors des essais libres et des qualifications, les pneus "tendre" ont été les meilleurs alliés des pilotes sur la piste de Yas Marina, surtout en début de 55 tours, lorsque soleil et chaleur étaient encore au rendez-vous. Une fois les écarts creusés et la nuit tombée, les pneus "medium" ont fait leur apparition. Dans une stratégie à deux arrêts, Lewis Hamilton a attendu son deuxième pit stop, au 41e tour, pour les chausser. La victoire ne pouvait alors plus lui échapper.

Derrière lui, la bataille pour le podium a fait rage entre Alonso, Button, Webber et Massa (Ferrari). Si l'Espagnol s'est rapidement positionné en dauphin d'Hamilton, la troisième place a été très disputée. Button et Webber se sont offert une superbe passe d'armes dont le Britannique est sorti vainqueur au 5e tour, puis au 16e. Gêné par un problème de KERS, il a dû défendre sa position jusqu'au bout face à Mark Webber. L'Australien a d'abord dû se défaire de Massa, avant de supplanter Button et de s'installer à la troisième place, en signant trois meilleurs tours de piste consécutifs (le dernier en 1:42.612). Mais une étrange stratégie à trois arrêts l'a privé du podium. En rentrant au stand dans le dernier tour pour changer de pneumatiques, il n'a pu empêcher le champion du monde 2009 de lui dérober son bien durement glané. C'est la première fois depuis 19 Grands Prix que Red Bull ne place aucun de ses pilotes sur le podium.