La FIA va quand même regarder tout ce qui s'est passé à Abu Dhabi. L'instance a annoncé mercredi qu'elle allait se livrer à un "exercice d'analyse détaillée et de clarification" des événements controversés qui ont conduit à la victoire et au sacre de Max Verstappen dimanche, sur le dernier Grand Prix de la saison. "Cette question sera abordée avec toutes les équipes et tous les pilotes afin de tirer les leçons de cette situation et de fournir des éclaircissements aux participants, aux médias et aux fans sur les règlements en vigueur", a précisé la FIA dans un communiqué. L'objectif est que des "conclusions soient rendues avant le début de la saison 2022" à Bahreïn le 20 mars.
Cette décision a été prise par le Conseil mondial du sport automobile sur proposition du président sortant de la FIA, le Français Jean Todt, dont le successeur sera élu vendredi. "Les circonstances entourant l'utilisation de la voiture de sécurité suite à l'accident du pilote Nicholas Latifi et les communications afférentes entre la direction de course de la FIA et les équipes ont généré une incompréhension et des réactions fortes de la part des équipes de Formule 1, des pilotes et des fans", rappelle le Conseil mondial du sport automobile.
Grand Prix d'Abu Dhabi
Latifi choqué par "la haine et les menaces" après son accident lors du Grand Prix d'Abu Dhabi
21/12/2021 À 16:32
Cette controverse "ternit actuellement l'image du Championnat et la célébration en bonne et due forme du premier titre de champion du monde des pilotes remporté par Max Verstappen (Red Bull, ndlr) et du huitième titre consécutif de champion du monde des constructeurs remporté par Mercedes", lit-on également dans ce communiqué.

Mercedes a porté réclamation

La victoire à Abou Dhabi, synonyme de sacre pour celui du Néerlandais ou de Lewis Hamilton (Mercedes) qui arriverait en tête du GP, apparaissait promise au Britannique jusqu'au crash de Latifi à six tours de l'arrivée. Le temps de dégager la Williams du Canadien, la course a été neutralisée derrière la voiture de sécurité. C'est le moment où cette neutralisation s'est terminée à la toute fin du GP qui fait débat, et que conteste notamment Mercedes.

11-0 face à Hamilton, 652 tours en tête, 3 abandons : le sacre de Verstappen en 8 stats

Le constructeur allemand estime que le redémarrage de la course s'est produit un tour plus tôt que ce que prévoit le règlement, avant la 58e et dernière boucle. Or Verstappen a doublé Hamilton dans de dernier tour, pour décrocher la victoire et son premier titre. Sans cela, le GP se serait terminé derrière la voiture de sécurité, sans possibilité de doubler, et le septuple champion du monde aurait été récompensé.
Mercedes a porté réclamation juste après le GP mais sa contestation a été rejetée par les commissaires de course. L'écurie allemande a dans la foulée signalé son intention de faire appel et a jusqu'à jeudi en fin de journée pour confirmer ou retirer son appel. Celui-ci n'étant pas suspensif, cela n'empêchera en aucun cas Verstappen de recevoir son trophée lors du gala de remise des prix de la FIA jeudi soir.

La Formule 1 sort-elle grandie de cette saison ?

Grand Prix d'Abu Dhabi
Incidents, réclamations de Mercedes… Que dit le règlement ?
13/12/2021 À 19:49
Grand Prix d'Abu Dhabi
"Le directeur de course Michael Masi a envoyé Hamilton à l'abattoir"
13/12/2021 À 17:22