Une qualification bizarre pour une première ligne habituelle. Au bout d'une séance interminable, seulement rythmée par les drapeaux rouges et la pluie, Max Verstappen (Red Bull) a décroché la pole position du Grand Prix d'Emilie-Romagne, ce vendredi, devant le leader du championnat Charles Leclerc (Ferrari). Autre constat beaucoup plus inhabituel : aucune Mercedes n'a pu rallier la Q3.
Il aura donc fallu 1h40 pour désigner l'homme qui s'élancera en tête de grille pour la course sprint, samedi après-midi à Imola. Punitif par sa nature, le tracé Enzo e Dino Ferrari a parfois été rendu difficilement praticable par les nombreuses averses. Verstappen, souvent à la limite, a eu la bonne idée d'établir la référence avant le dernier drapeau rouge, déployé à trois minutes du terme après un souci mécanique rencontré par l'Alfa Romeo de Valtteri Bottas.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Hamilton, préservé par Mercedes, enfoncé par les autres
26/04/2022 À 19:44

Cinq drapeaux rouges

Relégué à 0"779, Leclerc n'a pu tenter de lui ravir la position lors de l'ultime relance en raison de la dégradation des conditions de piste.
Au total, il y aura eu cinq drapeaux rouges, la plupart en raison d'erreurs de pilotage. Carlos Sainz, qui a tapé en fin de Q2, pouvait difficilement plus mal débuter son week-end, quelques jours après avoir noué un accord avec la Scuderia pour prolonger son contrat jusqu'en 2024.

Les difficultés mentales d'Hamilton décryptées : "Le gros de la pandémie a laissé des traces"

Avec ce couac, Mercedes s'est retrouvé piégé : crédités des 11e et 13e temps respectifs, George Russell et Lewis Hamilton n'ont pas été en mesure d'améliorer leurs chronos.

Gasly et Ocon en fond de grille

Il leur aurait été de toute façon bien difficile d'accéder à la Q3, alors que les deux pilotes avaient déjà cravaché pour passer le premier cut. Dans cette qualification à élimination, Lando Norris (McLaren) et Kevin Magnussen (Haas) ont tiré leur épingle du jeu en sécurisant la deuxième ligne. Ont suivi Fernando Alonso (Alpine), Daniel Ricciardo (McLaren) et Sergio Pérez (Red Bull), seulement septième.

Six ans de plus que Vettel mais un appétit immense : "Alonso a plus que jamais la grinta"

Autres grands déçus du jour : les Français Esteban Ocon (Alpine) et Pierre Gasly (Alpha Tauri). Le premier a payé un problème de boîte de vitesses et s'élancera depuis le 19e emplacement. Deux places derrière Pierre Gasly, probablement victime d'un mauvais calcul de son écurie en Q1. Et jusqu'ici, le Rouennais n'a jamais été très heureux lors des courses sprint...
Vous voulez suivre le Grand Prix d'Emilie-Romagne en direct sur CANAL+ ? Retrouvez 100% des Grands Prix avec l’offre Canal + à 20,99€ les 12 premiers mois puis 24,99€/mois pour un abonnement de 24 mois
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Comment Red Bull a maté Ferrari sur ses terres
26/04/2022 À 16:07
Grand Prix d'Émilie-Romagne
"C'est à se demander si Russell a signé chez Mercedes ou Hamilton chez Williams"
26/04/2022 À 16:06