Le recrutement annoncé le 23 avril de Ben Hodgkinson, l'un des motoristes les plus vue de Mercedes, par Red Bull avait fait l'effet d'un tremblement de terre dans le paddock. En fait, il précédait des répliques dont on mesure aujourd'hui toute l'ampleur. Et qui suggère à quel point Mercedes pourrait en subir les conséquences sur sa compétitivité dans les mois à venir.
Fin 2020, l'écurie septuple championne du monde avait perdu son motoriste star Andy Cowell, parti à la recherche d'un nouveau défi professionnel, en dehors des sports mécaniques, et le 9 avril dernier, la firme à l'Etoile avait indiqué avoir accédé au souhait de James Allison, artisan de tous les succès des Gris depuis 2017, de prendre de la hauteur dans la gestion au quotidien, en cédant son poste de directeur technique à Mike Elliott, le 1er juillet prochain.
Grand Prix d'Espagne
Paix armée et respect entre Hamilton et Verstappen, mais jusqu'à quand ?
06/05/2021 À 22:38

"Il n'y a qu'une adresse, et c'est la nôtre"

Vendredi, Toto Wolff, le directeur d'équipe de l'équipe basée Brackey et à Brixworth, a révélé à quel point le transfert de Ben Hodgkinson (nommé chef de la division Moteur de Red Bull) n'était qu'un aperçu de la campagne agressive de recrutements menée par Red Bull, constitue actuellement son propre département Moteur dans son repaire de Milton Keynes. Afin de prendre la suite de Honda, dont elle reprendra l'activité de motoriste à la fin de la saison, avec l'ambition de construire à terme son propre V6 répondant à la future réglementation programmée pour 2025.
Avec 106 victoires au compteur en 140 courses depuis 2014 (105 avec Mercedes et 1 avec Racing Point), les motoristes de Brixworth étaient évidemment en première ligne pour venir garnir les rangs de l'équipe dirigée par Christian Horner.
"Il est assez évident que si on veut créer une usine de moteurs au Royaume uni, il n'y a qu'une adresse, et c'est la nôtre, a constaté Toto Wolff, à Sky Sports F1. Je pense qu'ils ont approché 100 personnes, ou à peu près, et ils en ont recrutés peut-être 15. Nous avons environ 900 employés, et si vous en enrôlez 15 de ceux-là, c'est assez normal. Mais ce sont principalement des employés liés chargés de la fabrication, pas vraiment de la performance."

"Bottas essaye d'être le nouveau Rosberg mais on a le sentiment qu'il n'y arrivera jamais"

Mercedes a aidé Red Bull en acceptant le gel des moteurs

En réalisant que ses meilleurs éléments étaient démarchés par Red Bull Racing, Toto Wolff a proposé de doubler leurs salaires, aux dires de Helmut Marko, le conseiller sportif chez RBR. Qui en retour aurait été prêt à les tripler. Une surenchère à laquelle Toto Wollf se refuse. "Doubler les salaires est une chose, les tripler encore une autre, mais à un certain point vous n'allez plus rivaliser, même pour (garder) des personnes loyales", a expliqué le patron de Lewis Hamilton.
Jeudi, Red Bull a annoncé les recrutements majeurs suivant, en provenance de la division Moteur Haute performance de Mercedes (HPE ou HPP):
  • Steve Blewett : directeur de la production du groupe propulseur (ex-chef de la fabrication des moteurs chez Mercedes Benz HPE)
  • Omid Mostaghimi : directeur de l'électronique des moteurs et de l'ERS (batteries) (ex chef Electronique F1 chez Mercedes AMG)
  • Pip Clode : chef du design mécanique de l'ERS (ex membre du groupe de la conception Moteur chez Mercedes AMG High Performance Powertrains)
  • Anton Mayo : chef du design Moteur (ex ingénieur mécanicien chez ‎Mercedes AMG High Performance Powertrains)
  • Steve Brodie : chef du groupe des opérations Moteur - (ex F1 manager Piste et Inspection chez Mercedes Benz AMG hpp)
L'ironie de cette histoire, qui a considérablement dégradé les relations entre les Autrichiens Toto Wolff et Helmut Marko, est qu'en réaction à la perte de son motoriste Honda en fin de saison, Red Bull a obtenu l'accord de Mercedes (comme celui de Ferrari et de Renault), pour geler le développements des moteurs à partir de 2022, afin de pouvoir en assurer la maintenance, en attendant de pouvoir se retourner. Soit en collaborant avec une grande marque - Porsche et VW ont refusé - soit en construisant son propre moteur. Option qui a été retenue.
Grand Prix d'Espagne
La peur de Mercedes ? "L'aileron arrière de Red Bull testé vendredi qui ferait gagner 3 dixièmes"
11/05/2021 À 14:48
Grand Prix d'Espagne
"L'an passé, Hamilton se plaignait parce qu'il s'ennuyait. Tout le contraire de cette saison"
11/05/2021 À 14:39