Valtteri Bottas a fait le troisième homme, dimanche à Montmelo. Pour la troisième fois de la saison en quatre courses, et la seizième en tout derrière son coéquipier Lewis Hamilton et Max Verstappen (Red Bull) ; un ordre qui constitue un nouveau record dans l'histoire de la Formule 1.
Le film de la course
Surtout, le Finlandais a fini à 26 secondes de son chef de file, sur un même plan à deux arrêts. Par la faute d'un premier tour mal négocié dont la responsabilité lui revient encore plus personnellement que son coéquipier Lewis Hamilton, débordé par la Red Bull de Max Verstappen au premier tournant.
Grand Prix d'Espagne
Un chef d'oeuvre tactique et Hamilton supplante Verstappen
09/05/2021 À 14:37

"Je suis là pour gagner"

Le natif de Nastola tenait la troisième place fermement lorsqu'il l'a laissé s'échapper dans le virage n°3 du circuit de Catalogne. Charles Leclerc (Ferrari) a bondi, et lui a rendu la vie bien difficile dans le premier relais. Ce n'est qu'en stoppant au 24e pour une tentative d'undercut qu'il est effectivement parvenu à ses fins lorsqu'il a vu le Monégasque ressortir des stands dans ses rétroviseurs cinq boucles plus tard.
"Perdre cette position sur Charles a compromis mon premier relais, a déclaré le nouveau n°3 mondial. J'espèrais plus aujourd'hui et ça a rendu les choses difficiles. Dans l'ensemble, mon rythme n'était pas trop mauvais - c'est dommage que nous n'ayons pas fini mieux classés - mais au-moins suis-je parvenu à monter sur le podium. Je ne serai jamais heureux de finir à la troisième place, je suis là pour gagner mais ce fut une bonne journée pour l'équipe."
Un chef d'oeuvre tactique et Hamilton supplante Verstappen
Placé lui aussi sur une stratégie à deux haltes chez Mercedes, le pilote de la W12 n°77 a stoppé au 54e touret a réintégré le top 3 trois révolutions plus tard, sur un superbe dépassement au cordeau, à l'extérieur du virage n°1, au détriment du pilote de la Ferrari n°16.

Lewis Hamilton et Valtteri Bottas (Mercedes) au Grand Prix d'Espagne 2021

Crédit: Getty Images

"Ne bloque pas Hamilton !"

Mais ce que l'on retiendra peut-être plus, car cela a mis l'équipe Mercedes sous tension, c'est la façon dont il s'est incliné devant Lewis Hamilton, lancé aux trousses sur Max Verstappen, à un moment où la victoire de son chef de file était probable mais pas encore certaine.
Son patron, Toto Wolff, avait passé sa nervosité sur le directeur de course au 26e tour en réclamant un drapeau bleu pour Nikita Mazepin (Haas), "un gars qui va nous faire perdre une place", avait pesté le directeur autrichien. Il ignorait que le risque de dispersion pouvait venir de son propre camp… "Ne bloque pas Hamilton !", a pourtant prévenu Mercedes par deux fois, au 51e et 52e passage. Mais Valtteri Bottas n'en a fait qu'à sa tête. Sans avoir pris le soin de ralentir légèrement pour offrir le DRS à l'Anglais dans la ligne droite des stands, il a barré plusieurs fois la route de la W12 n°44 jusqu'à lui céder la bonne trajectoire seulement dans le virage n°10 !
Sans se démonter, Valtteri Bottas a fourni cette explication à Sky Sports : "J'aurais pu lui laisser passer plus tôt mais j'avais ma propre course à faire." Pas sûr que Toto Wolff a apprécié cette justification.
Grand Prix d'Espagne
La peur de Mercedes ? "L'aileron arrière de Red Bull testé vendredi qui ferait gagner 3 dixièmes"
11/05/2021 À 14:48
Grand Prix d'Espagne
"L'an passé, Hamilton se plaignait parce qu'il s'ennuyait. Tout le contraire de cette saison"
11/05/2021 À 14:39