Tout continue d'aller parfaitement bien pour Lewis Hamilton, et un peu moins pour Max Verstappen. A l'image du dernier Grand Prix du Portugal, le Britannique a montré une certaine assurance au volant de sa Mercedes lors de la seconde séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne, vendredi après-midi à Montmelo, alors que le Néerlandais a manqué son tour le plus important, en gomme "tendre", se privant d'une infiomation précieuse sur le potentiel de sa Red Bull en version qualification.
Résultat des essais libres 2
En 1'18"170, le septuple champion du monde a réalisé le tour le plus compétitif de la journée, battant le temps de son coéquipier Valtteri Bottas en première session, en 1'18"504.
Grand Prix d'Espagne
Paix armée et respect entre Hamilton et Verstappen, mais jusqu'à quand ?
06/05/2021 À 22:38
Déjà le plus rapide lors de sa série de tours effectuée avec le "medium" de Pirelli quelques minutes plus tôt, le n°1 mondial a ainsi connu une séance profitable, à l'inverse de son rival néerlandais qui, emporté au large du virage n°10 dans son tour rapide, est resté sur la référence de son chrono en gommes jaunes, à 0"615. Tout cela après avoir bloqué les roues au virage n°1. Sans cette erreur, où se serait-il situé ? DIfficile à dire mais il accusait un retard de 0"1 après le secteur 1 sur le run de Lewis Hamilton en "tendre".

Les Alpine et Gasly dans le top 6

En retrait, le Batave, qui avait glissé sa RB16B entre les Mercedes lors des essais libres 1, a donc laissé le champ libre aux W12. Valtteri Bottas a ainsi assuré le doublé pour la firme à l'Etoile avec un tour à 0"139 de son leader.
Pour ajouter au sentiment de flottement donné par Red Bull à l'issue de cette journée, le deuxième pilote de l'écurie, Sergio Pérez n'a pas réussi à se hisser au niveau de son chef de file en plafonnant au dixième rang, à 0"748. Et c'est dans ces conditions que Charles Leclerc (Ferrari), en progrès par rapport à la première heure de travail, a signé le troisième temps, à 0"165, devant les Alpine qui ont manifestement évolué sur la lancé du Grand Prix du Portugal. Esteban Ocon a été crédité du quatrième temps à 0"296, et le local Fernando Alonso du cinquième, à 0"348. Sans que l'on puisse se tromper en affirmant que les A521 ne devaient pas embarquer beaucoup d'essence.
Enfin, pour ce qui est de la première partie du classement, les AlphaTauri se sont, comme les Mercedes, Alpine et Red Bull, rangées deux par deux. On pourrait même ajouter que, pour une fois, Pierre Gasly n'a pas fait cavalier. Auteur de la sixième meilleure performance, le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 a tout juste devancé son coéquipier Yuki Tsunoda de 0"026.
Sebastian Vettel (Aston Martin) à la porte du top 10, trois places plus haut que son voisin de stand Lance Stroll, McLaren n'a visiblement pas chassé le chrono, vu les 12e et 15e de Lando Norris et Daniel Ricciardo, mais peut-être surtout continué d'évaluer les effets des nouvelles pièces apportées pour ce Grand Prix d'Espagne, à savoir un nouvel aileron avant et un nouveau fond plat.
Grand Prix d'Espagne
La peur de Mercedes ? "L'aileron arrière de Red Bull testé vendredi qui ferait gagner 3 dixièmes"
11/05/2021 À 14:48
Grand Prix d'Espagne
"L'an passé, Hamilton se plaignait parce qu'il s'ennuyait. Tout le contraire de cette saison"
11/05/2021 À 14:39