Un crève-cœur. Dimanche à Montmelo, Charles Leclerc déroulait un Grand Prix d'Espagne parfait, celui dont il avait besoin pour donner la réplique à Max Verstappen (Red Bull), vainqueur des deux dernières courses. Tout semblait sous contrôle pour le natif de la Principauté à bord de la F1 75 n°16, d'autant que son adversaire néerlandais se débattait depuis plusieurs tours derrière George Russell (Mercedes), très agacé par les problèmes de DRS bloqué.
Le film de la course
Parti de la pole position, le natif de Monte-Carlo dominait la sixième manche du Mondial lorsque le turbo de sa "rossa" a visiblement lâché, sans préavis, au 27e des 66 tours. "Non, non ! Je perds de la puissance", a-t-il lancé à la radio, dans un cri de dépit.
Grand Prix de Grande-Bretagne
Silverstone a été un régal : "La quintessence de tout ce que l’on aime en F1"
04/07/2022 À 17:51

"Ça peut nous arriver"

George Russell (Mercedes), qui le suivait à 13 secondes, l'a alors relayé en tête, sous la pression de plus en plus insistante de Max Verstappen. Une mauvaise affaire, évidemment, en perspective pour la Scuderia. Avec 19 points d'avance en tête du championnat du monde sur le champion 2021 avant le départ de cette sixième manche de la saison, Leclerc pouvait craindre de se voir déloger par le Batave, à condition que ce dernier gagne ou termine deuxième avec le point bonus du meilleur tour.

"Cette nouvelle Mercedes en a dans le ventre et ça sent bon pour le championnat"

"J'ai perdu la puissance du moteur. A partir de là, j'ai du m'arrêter, a réagi Charles Leclerc, au micro de Canal+. Je ne sais pas encore quel est le problème, mais ça fait mal. Mais en même temps il y a plein de positif : on a enfin - je pense - réduit notre problème de dégradation des pneus. Aujourd'hui, on a vraiment eu la réponse qu'on cherchait et on a montré qu'on était vraiment très rapides. Il va falloir regarder ce problème de moteur pour qu'il ne revienne pas. Depuis le début de l'année, on n'a pas eu un problème. Ça peut nous arriver. Les ingénieurs ont fait un énorme boulot cette année pour avoir un bon package."
https://i.eurosport.com/2022/05/22/3377486.jpg

Finir à Monaco

Le plus dommageable pour Ferrari est que l'autre titulaire, Carlos Sainz, a encore été incapable de jouer un rôle dans cette course. Après un pénible démarrage, l'Espagnol a rapidement fait un tête-à-queue qui l'a conduit dans les graviers. De quoi viser tout juste un Top 5.
Seul à lutter contre Max Verstappen et Red Bull, Charles Leclerc espère rebondir lors de son Grand Prix de Monaco, dimanche prochain. "J'espère que je pourrai enfin finir ce Grand Prix à la maison", a-t-il dit, lui qui n'a effectivement jamais vu un drapeau à damier dans les rues de la Principauté, dans toutes les catégories où il a couru.
Grand Prix de Grande-Bretagne
Sainz, Leclerc, Zhou, Hamilton : Le bonus-malus d'un GP d'exception
03/07/2022 À 22:52
Grand Prix de Grande-Bretagne
Malgré une Red Bull en sale état, Verstappen a limité les dégâts
03/07/2022 À 20:55