Leur rivalité sentait le soufre depuis le début de leur lutte pour le titre mondial 2021, et spécialement depuis leur accrochage à Silverstone cet été. Elle a fini par aboutir à ce que l'on redoutait : un accident entre les deux hommes, qui aurait pu avoir des conséquences graves.
Le film de la course
Dimanche, lors du 26e du Grand Prix d'Italie, Max Verstappen et Lewis Hamilton se sont accrochés dans le virage n°2 du circuit de Monza et ont fini dans le bac à gravier. La Red Bull sur la Mercedes.
Grand Prix d'Italie
Tête projetée mais coup du lapin évité : pourquoi le crash de Sainz mérite l'enquête de la FIA
16/09/2021 À 19:32
Quelques secondes plus tôt, le Britannique venait de ressortir de la pitlane après une intervention moyenne de ses mécaniciens de 4"2 ; sans rapport toutefois avec le fiasco vécu par le Néerlandais, retenu au tour précédent 11"1 devant son garage à cause d'une roue avant droite non fixée.
L'Anglais venait de revenir un peu miraculeusement dans la course aux belles places après un départ compliqué et un premier relais passé derrière la McLaren de Lando Norris, impossible à doubler à la régulière. De son côté, le Batave avait eu sa part de frustration, piégé dès le coup d'envoi par la rapidité de réaction de Daniel Ricciardo (McLaren).

Hamilton sauvé par le halo

Malgré l'élan, Max Verstappen est arrivé en retrait de la monoplace adverse au freinage du virage n°1, au 26e des 53 tours au programme de la quatorzième manche du Mondial. Mais, en dépit d'une demi-longueur de retard sur la Red Bull, Lewis Hamilton avait la corde et a pris la trajectoire idéale entre le n°1 et le n°2, où Max Verstappen tentait de s'infiltrer, à cheval sur la bordure intérieure de gauche.
Il n'y avait pas de place pour deux monoplaces à cette endroit et, immanquablement, le contact a suivi. La roue arrière droite de la RB16B n°16, déstabilisée, a touché l'arrière gauche de la W12 n°44, créant un phénomène d'engrenage très dangereux. En escaladant la Mercedes, le fond plat de la Red Bull s'est appuyé sur le halo de la monoplace n°44, et une roue de la machine bleu marine a même touché le casque de Lewis Hamilton.
Une fois les deux monoplaces immobilisées dans les graviers, Max Verstappen a été le premier à réagir, en déclarant : "Il ne m'a pas laissé la place !" Pendant que Lewis Hamilton reprenait un peu ses esprits. Le Néerlandais a été le premier à quitter les lieux de l'accident. On va maintenant sûrement parler longtemps du partage des responsabilités. La direction de course s'est saisie de l'affaire, promettant un verdict après l'arrivée. Histoire de bien peser les responsabilités des deux protagonistes.
Grand Prix d'Italie
"Sieste", "génération Y" et "fanfare" : la course sprint, un concept à parfaire
16/09/2021 À 06:23
Grand Prix d'Italie
Marko : "Mercedes a voulu faire croire que le pauvre Hamilton était soudainement blessé"
15/09/2021 À 16:18