Getty Images

Lewis Hamilton (Mercedes) fond à nouveau sur Sebastian Vettel (Ferrari)

Hamilton fond à nouveau sur Vettel

Le 27/08/2017 à 15:29Mis à jour Le 27/08/2017 à 16:30

GRAND PRIX DE BELGIQUE - Lewis Hamilton (Mercedes) a résisté jusqu'au bout à Sebastien Vettel (Ferrari) dimanche pour signer sa troisième victoire à Spa et la 58e de sa carrière. Le Britannique revient à seulement sept points de l'Allemand au classement du championnat du monde. Daniel Ricciardo (Red Bull) a complété le podium belge.

Un record égalé de 68 pole positions avant une 58e victoire, Lewis Hamilton aura fêté dignement fêté son 200e Grand Prix en Formule 1, ce week-end à Spa-Francorchamps. Et divisé par deux - de 14 à 7 points - son retard au championnat du monde sur le leader, Sebastian Vettel. Une poignée de mains franche mais sans échange verbal - l'accrochage et les afters médiatiques de Bakou - dans la cool room aura soldé l'affaire.

Résultat du Grand Prix de Belgique 2017

Dimanche, le Britannique de Mercedes a dominé l'Allemand de Ferrari en profitant de sa place de grille, géré un restart délicat et une fin de course compliquée par une monte de pneus moins avantageuse que son rival, suite à une erreur stratégique des Gris. Tenu de faire les onze derniers tours en "tendre", LH44 a tenu en respect SV5 jusqu'au bout.

"Ce fut vraiment intense. J'attendais qu'il fasse une faute, mais il ne l'a pas commise. J'étais si près au restart", a avoué Vettel sur le podium.

Renault et Grosjean profitent de la guerre chez Force India

En vérité, on n'aura vu que le triple et le quadruple champions du monde sur les 44 boucles de cette 12e manche du Mondial. Valtteri Bottas (Mercedes), troisième aux essais, a de suite décroché en performance pure puis perdu pied au 34e tour, après la neutralisation dû à l'accrochage aux allures de déclaration de guerre entre Sergio Pérez et Esteban Ocon, supposés coéquipiers chez Force India.

Chaussé en "tendre", Bottas a été incapable de contenir les attaques simultanées de Daniel Ricciardo et Kimi Räikkönen, dont les Red Bull et Ferrari étaient équipées en "super tendre".

Dans la ligne droite de Kemmel, l'action a été spectaculaire et le successeur de Nico Rosberg a rétrogradé cinquième derrière l'Australien et son compatriote. Plus que deux places, il a perdu quelques illusions au championnat puisqu'il affiche désormais 41 unités de retard sur Sebastian Vettel.

Nico Hülkenberg (Renault) facile sixième, Romain Grosjean (Haas) a aussi profité des frictions chez Force India pour marquer les six points de la septième place. Transparent aux essais, Felipe Massa a fini huitième tandis qu'Esteban Ocon (Force india) et Carlos Sainz (Toro Rosso) ont refermé le Top 10.

0
0