Il ne faut pas s'y tromper, Lewis Hamilton attaquera la qualification du Grand Prix de Belgique en favori, à 15h00 à Spa-Francorchamps. Le Britannique a dominé le dernier entraînement de la septième manche du Mondial, samedi sur le circuit ardennais. Chaussé en "tendre", il a arrêté le chrono à 1'43"255. Sans se montrer dominateur. Mais s'il n'a battu le Français de Renault, Esteban Ocon, que de 0"230, le sextuple champion du monde de Mercedes pourra, une dernière fois, faire jouer le "party mode" ou "mode fête" pour extraire plus de puissance sur ce long circuit. Un boost équivalent à une bonne demi-seconde sur le ce long tracé. Un atout qui mettra hors jeu le Normand dans la course à la pole position car son V6 Renault ne pourra probablement lui faire qu'un ou deux dixièmes.

"Renault abat sa dernière carte pour sortir Ocon de l'ombre de Ricciardo"

Grand Prix de Belgique
Tsunoda aura une place chez AlphaTauri, mais Mick Schumacher mérite-t-il la sienne chez Alfa Romeo ?
01/09/2020 À 16:26

Néanmoins, c'est déjà une belle promesse pour le Losange, qui a installé un nouveau moteur et une nouvelle boîte de vitesse dans la RS20 n°31, afin de la rapprocher de la n°3 de Daniel Ricciardo, cinq fois le plus rapide en six séances de qualification cette saison. Au volant d'une monoplace déchargée en aéro, Esteban Ocon n'a pas été le seul à profiter de la puissance de Viry-Châtillon puisque Lando Norris (McLaren) s'est classée troisième, à 0"386, devant un trio de voitures mieux cotées : les Red Bul d'Alexandre Albon et Max Verstappen, séparées par la Mercedes de Valtteri Bottas.

https://i.eurosport.com/2020/08/29/2873620.jpg

Vettel dernier

Plus loin dans la hiérarchie, Daniel Ricciardo (Renault) n'a pu faire mieux que septième, à 0"718, devant les Racing Point de Lance Stroll, l'autre McLaren de Carlos Sainz et la seconde "Mercedes rose" de Sergio Pérez.

Premier hors du top 10, Pierre Gasly (AlphaTauri) a encore du travail pour entrer en Q3, comme il le craignait déjà vendredi soir. Quant au troisième Français en lice, Romain Grosjean, il a signé une performance doublement surprenante. On ne l'attendait pas au 15e rang, à 1"589, et pas non plus devant les deux Ferrari, fournisseur de nombreuses pièces de sa Haas. Car c'est le choc de cette séance : les SF1000 de Charles Leclerc et Sebastian Vettel n'ont pu réussir que les 17e et 20e temps.

Charles Leclerc a eu beau se plaindre du trafic, dans lequel il a choisi de se risquer en fin de session, les machines rouges sont à leurs places. En manque d'aéro, de puissance, d'adhérence. En manque du tout.

"Ferrari, c'est devenu une équipe de deuxième, troisième zone"

Grand Prix de Belgique
"Faire le cobaye chez Red Bull n’a pas d’intérêt, Gasly a plus à gagner à rester chez AlphaTauri"
01/09/2020 À 15:46
Grand Prix de Belgique
"La colère monte, Monza risque d'être un désastre mais Ferrari sait qui recruter chez Mercedes"
01/09/2020 À 15:44