AFP

Marco Mattiacci, nouvel homme fort de la Scuderia Ferrari

Mattiacci, nouvel homme fort de la Scuderia
Par F1i

Le 14/04/2014 à 17:28Mis à jour Le 14/04/2014 à 20:47

Marco Mattiacci arrive à la tête de la Scuderia Ferrari sans expérience du sport automobile de haut niveau mais précédé d'une solide réputation de manager.

La démission de Stefano Domenicali, révélée en primeur par F1i, a fait l'effet d'une bombe ce lundi matin. Le populaire directeur d'équipe de Ferrari paye des années d'insuccès dont il n'est qu'en partie responsable. Force est de constater que les multiples restructurations techniques opérées à Maranello n'ont toujours pas porté leurs fruits.

Mais qui est donc son successeur, Marco Mattiacci ? Pas un homme du sérail, car il n'a aucune expérience directe en compétition automobile, mais un brillant manager dont la carrière rondement menée jusque-là en dit long sur sa détermination. Ce Romain de 42 ans a rejoint Ferrari il y a quinze ans pour développer différents marchés, d'abord pour Maserati aux Etats-Unis d'Amérique puis à la tête de Ferrari Asie-Pacifique (ndlr : où les ventes ont explosé) avant de revenir aux Etats-Unis d'Amérique pour présider aux destinées de Ferrari Amérique du Nord, la plus importante filiale de la marque.

C'est donc davantage à un stratège commercial qu'à un ingénieur ou un manager sportif que Ferrari a fait appel pour reprendre les rênes de la glorieuse Scuderia. Le challenge est d'importance, car les moyens ne manquent pas, et le déficit de performance de la F14 T et de son V6 turbo hybride laisse penser que le redressement ne se fera pas en quelques semaines ou même quelques mois. Le temps pour Mattiacci de trouver ses marques et de prouver sa compétence de meneur d'hommes à un poste très exposé.

0
0