Ferrari S.p.A.

Le Grand Prix de Chine menacé par le coronavirus

Le Grand Prix de Chine menacé par le coronavirus

Le 05/02/2020 à 11:04Mis à jour Le 05/02/2020 à 11:06

GRAND PRIX DE CHINE - Le coronavirus menace la tenue du prochain Grand Prix de Chine, programmé pour le 19 avril prochain. La fédération des sports de Shanghai, en charge de la tenue des événements sportifs dans la cité chinoise, a annoncé mercredi la suspension pour une durée indéterminée de toute compétition dans la ville à cause de l'épidémie qui touche le pays.

La saison n'a pas encore débuté, mais la Formule 1 est déjà en pleine effervescence. La grave épidémie de coronavirus qui touche principalement la Chine pourrait ainsi bouleverser le calendrier 2020 du paddock. La fédération des sports de Shanghai, où doit avoir lieu le Grand Prix de Chine le 19 avril prochain, a annoncé mercredi la suspension de toute compétition sportive dans la ville tant que la maladie fait rage dans le pays. "Nous suspendons tous les événements sportifs et nous appliquons la mesure que notre organisation n'organisera plus d'événements sportifs tant que l'épidémie n'est pas terminée" a assuré la Shanghai Sports Federation dans un communiqué.

Le GP du Vietnam aussi en danger ?

Alors que le coronavirus a déjà fait près de 500 morts en Chine, les autorités enchaînent les mesures pour éviter sa propagation, et le sport en fait logiquement partie. L'E-Prix de Sanya, programmé le 21 mars, a ainsi d'ores et déjà été déprogrammé. Avec cette suspension sur la ville de Shanghai, la Formule 1 va sans doute être contrainte de revoir ses plans alors que le "Groupe Stratégie" de la discipline se réunit ce mercredi en Angleterre. Un temps évoqué, un inversement des dates avec le Grand Prix de Russie a été écarté par les promoteurs de la course de Sotchi, qui doit avoir lieu le 27 septembre, pour des raisons de logistique et notamment de billetterie. Le Grand Prix du Vietnam, pays voisin de la Chine et où les premiers cas de coronavirus ont été décelés, pourrait également être touché alors qu'il doit se tenir deux semaines avant celui de Shanghai.

La FIA doit désormais trancher sur le report ou l'annulation du Grand Prix chinois, alors qu'outre les sports mécaniques, les championnats de football, de basket ou encore les Mondiaux en salle d'athlétisme ont été reportés ou suspendus.