Formule 1
Grand Prix de Grande-Bretagne

Red Bull a posé son ultimatum à Gasly

Partager avec
Copier
Partager cet article

Pierre Gasly (Red Bull) au Grand Prix d'Australie 2019

Crédit: Getty Images

ParStéphane Vrignaud
06/07/2019 à 06:04 | Mis à jour 13/07/2019 à 17:49
@ThePiranhaClub

FORMULE 1 - Helmut Marko a averti Pierre Gasly qu'une dernière chance d'inverser la tendance lui était accordée jusqu'à la pause estivale. Un délai de trois courses, donc, pour sauver sa place menacée chez Red Bull.

Pierre Gasly sait désormais à quoi s'en tenir. L'appréciation de ses performances depuis son arrivée cette année chez Red Bull Racing de la part d'Helmut Marko, le samedi du dernier Grand Prix d'Autriche, avait été cinglante. Le conseiller sportif de RBR auprès du PDG, Dietrich Mataeschitz, les avaient jugé “inacceptables”. Un coup de poing médiatique doublé d'une mise en demeure de se mettre au niveau des prestations de Max Verstappen.

  • Red Bull juge "inacceptables" les performances de Gasly
  • Gasly "ne doit pas dire constamment à M. Newey comment construire la voiture pour lui"
Grand Prix de Grande-Bretagne

Le mystère s'épaissit pour Mercedes autour du 52e tour de Hamilton à Silverstone

20/07/2019 À 10:36

Helmut Marko n'avait pas précisé à quelle échéance il exigeait des résultats plus conformes au statut de l'équipe autrichienne. Il vient de le faire en rendant son analyse des difficultés rencontrées jusqu'à présent par le Normand.

"Cela peut être dû en partie au fait que nous avions un nouvel aileron avant, qui était une grosse évolution, mais malheureusement nous n'en avions qu'un pour la course et Max l'a eu, a expliqué le manager de 75 ans à Auto Bild. Néanmoins, Gasly doit s'améliorer, spécialement sur les dépassements. Il doit concrétiser d'ici le break de l'été, mais je suis sûr qu'il y arrivera."

Verdict le 4 août

L'avertissement est à prendre au sérieux : Marko n'a jamais hésité à remercier un pilote avant le terme d'une saison, chez Red Bull comme Toro Rosso, dès lors qu'il était persuadé que son pilote ne remonterait pas la pente. Pierre Gasly a donc les Grands Prix de Grande Bretagne (14 juillet), d'Allemagne (28 juillet) et de Hongrie (4 août) pour prouver qu'il est le deuxième pilote qu'il faut à Red Bull aux côtés de Max Verstappen.

A Spielberg, le Français avait raté son tour de qualification et s'était classé septième le dimanche, à un tour du Néerlandais victorieux. Un retard conséquent qui s'explique "en partie" seulement par la différence de matériel comme le souligne l'Autrichien. Ce dernier avait aussi suggéré en Autriche à Gasly de prendre les réglages de Max Verstappen et adapter son style de pilotage. Il l'a déjà fait plus tôt dans la saison sans progrès tangible.

Grand Prix de Grande-Bretagne

Record inattendu pour Gasly : l'arrêt au stand le plus rapide de l'histoire

15/07/2019 À 19:37
Grand Prix de Grande-Bretagne

Haas juge que Grosjean et Magnussen "ont un problème" et menace de "prendre ses responsabilités"

15/07/2019 À 16:51
Dans le même sujet
Formule 1Grand Prix de Grande-Bretagne
Partager avec
Copier
Partager cet article