Quelques semaines après l’apparition d’une marina factice en toile cirée à Miami, la Formule 1 est revenue à sa source lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone. Un circuit "old school", ultra rapide (le meilleur tour en course de Hamilton dépasse les 230km/h de moyenne), qui offre une multitude de trajectoires et autant de possibilités de dépassements. Un tracé aux antipodes des terrains de jeux modernes, qui produisent régulièrement des courses insipides…
"Rendez-nous des vrais circuits en Formule 1, parce que c’est le premier ingrédient, s’est exclamé Gilles Della Posta dans les Fous du Volant. Dans les enchaînements, il y a plusieurs possibilités de trajectoire et quand ça se bagarre, chacun peut choisir sa façon de défendre ou d’attaquer", soulignant l’importance de la qualité d’un tracé pour favoriser le spectacle, sans avoir besoin d’artifices. Observation complétée par Stéphane Vrignaud : "A Silverstone, il y 4 ou 5 zones de dépassement alors que sur les autres circuits, il y en a une ou deux maximum. Pour moi c'est la synthèse de ce que la F1 peut offrir de meilleur en matière de circuit, et on l'a vu dimanche".
Grand Prix de Grande-Bretagne
Verstappen réplique : "C'est bien qu'Hamilton apprenne à prendre la corde à 37 ans"
07/07/2022 À 20:57
Écoutez l’intégralité des Fous du Volant en podcast sur toutes les bonnes plateformes d’écoute.
Grand Prix de Grande-Bretagne
"Red Bull, c’est la défaite parfaite, quasiment indolore"
04/07/2022 À 18:02
Grand Prix de Grande-Bretagne
Silverstone a été un régal : "La quintessence de tout ce que l’on aime en F1"
04/07/2022 À 17:51