Avec les résultats, George Russell a pris de l'assurance. Le Britannique de Williams, qualifié douzième samedi au Hungaroring, avec 0"017 de marge sur Alexander Albon, a volé au secours de son ami, expliquant que son équipe Red Bull "le fait passer pour un idiot".

Hamilton a mis une claque à Verstappen et il est prêt à enfoncer le clou

Grand Prix de Hongrie
"Chez Red Bull, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas"
22/07/2020 À 23:24

Depuis le début de la saison, le Thaïlandais est en souffrance au volant de la RB16, à propos de laquelle Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, a admis qu'elle a "un comportement imprévisible". Qui ne date pas de ce week-end.

Alexander Albon s'est qualifié 5e, 7e et 13e, à respectivement à 0"391, 0"522 et 0"732 (en Q2) de son coéquipier, Max Verstappen. Après le Grand Prix d'Autriche, la semaine passée, Red Bull s'était interrogé sur son manque de compétitivité dans la première partie de course, avec le plein d'essence, qui en contraste avec son allure lors de la seconde moitié de Grand Prix.

Verstappen ne parle pas toujours pour lui

Samedi, George Russell a voulu prendre la défense d'Alexander Albon, qu'il a côtoyé pendant toute son ascension dans les catégories juniors. "Ça fait bien 15 ans que je le connais, que j'ai été avec lui dans le même paddock, a expliqué le Britannique au micro de Sky Sports F1. C'est l'un des meilleurs pilotes. Tous pourrons vous le dire : il a toujours été devant dans tout ce qu'il a fait. Je me sens mal pour lui car on "le fait passer pour un idiot, ce qu'il n'est absolument pas. Il a eu du succès dans tout ce qu'il a fait. Je ne sais pas ce qui se passe, mais ils doivent trouver la solution ça pour lui."

Une prise de position que Max Verstappen n'a pas appréciée. "George ne connait rien du tout de l'équipe, il ferait mieux de s'occuper de sa voiture et de sa performance, plutôt que parler à la place des autres, a réagi le Néerlandais, pour GPblog.com. Et de préciser qu'il s'applique lui-même cette règle. Enfin, presque. A Austin, en 2019, il avait accusé Ferrari de tricherie, sans preuve. La Scuderia l'avait très mal pris et Red Bull avait reproché à son pilote cette sortie.

Grand Prix de Hongrie
"Quatre ou cinq voitures dans le même tour, impossible de continuer comme ça"
21/07/2020 À 19:32
Grand Prix de Hongrie
"Les Ferrari à un tour, c'est indécent, ce n'était plus arrivé depuis 2008"
21/07/2020 À 14:15