Lewis Hamilton a fait un pas de plus dans la légende de la Formule 1 en obtenant sa 90e pole position en carrière, samedi, au Grand Prix de Hongrie, sa septième sur le circuit du Hungaroring, autant que Michael Schumacher, qui détenait jusque-là seul le record de positions sur le tourniquet magyar.

Grand Prix de Hongrie
"Chez Red Bull, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas"
22/07/2020 À 23:24

Hamilton a mis une claque à Verstappen et il est prêt à enfoncer le clou

En pole position déjà dans sa première venue comme débutant chez McLaren en 2007, près de Budapest, encore au top de la grille lors de sa première saison avec Mercedes, le Britannique a en fait battu à trois reprises le record de la piste. D'abord en Q2, en pneus "medium", puis lors de ses deux runs en Q3. Pour arrêter le chrono à 1'13"447.

Si les W11 sont un peu seules dans leur monde cette année, elles sont au moins deux à se battre, et on a vu que Valtteri Bottas n'était pas une victime expiatoire. Dans un ultime rush, il lui a manqué 0"107 pour battre le Britannique. Les deux Racing Point de Lance Stroll (0"930) et Sergio Pérez (1"098) ont pris possession de la deuxième ligne devant les deux Ferrari de Sebastian Vettel (1"327) et Charles Leclerc (1"370).

Gasly à pied en Q3

Mais derrière, la lutte fut tout aussi intense, indécise même. Pleine de surprises même car les Racing Point ont mis en échec les Ferrari et autres Red Bull, en manque de puissance pour les machines rouges, d'équilibre pour les bleues marines.

Fils du patron des controversées "Mercedes roses", Lance Stroll a peut-être montré pour la première fois qu'il méritait d'être là en réalisant sa plus belle session qualificative, avec le troisième temps à la clé, à 0"930. Preuve qu'il est en progrès, il a pour une fois battu son coéquipier Sergio Pérez, de 0"168.

Après les Mercedes et les Racing Point, les Ferrari se sont également rangées deux par deux sur la troisième ligne, avec Charles Leclerc devant Sebastian Vettel. Mais à respectivement 0"327 et 0"370 de la meilleure W11.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1244x778:1246x776)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/18/2851980.jpg

Max Verstappen (Red Bull) loin de sa pole position avec le septième temps à 1"402, les pilotes McLaren, Lando Norris et Carlos Sainz, ont établi les huitième et neuvième performances, tandis que Pierre Gasly (AlphaTauri) n'a pu profiter de sa Q3 à cause d'un insoluble problème de moteur qui avait déjà perturbé sa Q2.

Renault est loin

Pour ce qui est des inattendus de cette session, on peut citer l'élimination inquiétante d'Alexander Albon (Red Bull), et celle frustrante des Renault de Daniel Ricciardo (11e) et Esteban Ocon (14e) au vu des espoirs créés par les essais libres.

Romain Grosjean (Haas) dernier Français sur la grille au 18e rang, il faut souligner une tendance qui se confirme : la Williams n'est plus la dernière voiture car Alfa Romeo souffre d'un manque de puissance de son Ferrari. Sans même que son champion du monde Kimi Räikkönen, bon dernier, n'y puisse quoi que ce soit.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1061x354:1063x352)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/18/2852000.jpg
Grand Prix de Hongrie
"Quatre ou cinq voitures dans le même tour, impossible de continuer comme ça"
21/07/2020 À 19:32
Grand Prix de Hongrie
"Les Ferrari à un tour, c'est indécent, ce n'était plus arrivé depuis 2008"
21/07/2020 À 14:15