ne course menée de main de maître, qui l'a conduit de sa 90e pole position à son 86e succès en Formule 1, consacré pour la huitième fois en Hungaroring, ce que seul Michael Schumacher était parvenu à faire, à Magny-Cours, et leader du Championnat du monde. Lewis Hamilton a survolé de toute sa classe la troisième manche du Mondial, dimanche.

Grand Prix de Hongrie
"Chez Red Bull, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas"
22/07/2020 À 23:24

Continuellement offensif sur une piste mouillée au départ, il a été parfaitement guidé par Mercedes pour changer de gommes au bon moment, tant en termes de timing que de choix de mélange. Après les "intermédiaire", il fallait passer des "medium" car les "tendre" ne tenaient pas sur la longueur d'un relais. Il les a quand même montés par panache, sur la fin, pour aller chercher le point du meilleur tour, dans la 70e et dernière boucle du Grand Prix de Hongrie.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1204x811:1206x809)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/19/2852432.jpg

Verstappen a animé la course

Lewis Hamilton s'est donc installé à sa place préférée en cette saison raccourcie par la crise sanitaire, à l'issue de laquelle chaque erreur pourrait compter lourdement. Sur son circuit fétiche, le Britannique, en lice pour un septième titre qui le placerait à la hauteur de Michael Schumacher, a affirmé son statut de leader chez Mercedes en délogeant Valtteri Bottas de la première place du Mondial. A cette occasion, il a pu constater que Max Verstappen (Red Bull) s'annonçait bien comme son plus dangereux rival.

Sorti dans le tour de mise en prégrille, le Batave a quand même pu prendre le départ au volant d'une RB16 réparée in extremis au niveau de la suspension avant gauche par les mécaniciens de Milton Keynes. La suite fut un festival : de sa septième position sur la grille, il a viré dans le Top 3 au départ pour chasser Lance Stroll, étonnant deuxième sur sa Racing Point.

Il n'a pas eu à dépasser le Canadien à la "Mercedes rose". Son premier pitstop, dès le 5e passage, pour chausser des "medium", lui a permis d'apparaître en premier poursuivant de Lewis Hamilton. Et, habile gestionnaire de ses gommes, il a résisté dans le dernier tour à la pression de Valtteri Bottas.

Stroll au pied du podium, les Ferrari à un tour

Sensation de la séance de qualifications, puisqu'elles s'étaient positionnées en deuxième ligne, les Racing Point ont fini au pied du podium pour ce qui est de Lance Stroll (4e), et au sixième rang pour Sergio Pérez, devancé par Alexander Albon (Red Bull) et Sebastian Vettel (Ferrari). Du résultat de l'Allemand de la Scuderia, on retiendra son retard d'un tour avec la meilleure Mercedes.

A nouveau, Daniel Ricciardo (Renault) a fini huitième , loin devant son coéquipier français Esteban Ocon (14e), tandis que Kevin Magnussen, au volant d'une Haas retrouvée, et Carlos Sainz (McLaren) ont pris les derniers points en jeu.

Les autres Français n'ont pas concrétisé après de belles promesses. Empêché de tourner en Q3 par un problème de moteur, Pierre Gasly (AlphaTauri) a vite renoncé sur un problème de boîte de vitesses. Passé par son stand pour chausser des "medium" avant le départ, Romain Grosjean a roulé dans la cadence de son coéquipier de Haas mais il a fini par flancher. Il a fini 15e.

Grand Prix de Hongrie
"Quatre ou cinq voitures dans le même tour, impossible de continuer comme ça"
21/07/2020 À 19:32
Grand Prix de Hongrie
"Les Ferrari à un tour, c'est indécent, ce n'était plus arrivé depuis 2008"
21/07/2020 À 14:15