L’accident entre Lewis Hamilton et Max Verstappen fera date dans leur rivalité. Mais en coulisses, il appartient désormais au passé. La Formule 1 a annoncé jeudi soir avoir débouté la requête en révision de Red Bull concernant la pénalité de dix secondes infligée à Lewis Hamilton, après l’accrochage survenu avec Max Verstappen au tout début du 2e tour du Grand Prix de Grande-Bretagne il y a dix jours. Cet accrochage avait conduit Verstappen dans le mur et à l’abandon. Hamilton s’était lui finalement imposé après une course-poursuite avec Charles Leclerc.
Furieux de cette manœuvre, Red Bull avait préparé un dossier et envoyé une requête officielle à la Fédération internationale de l’automobile (FIA) le vendredi 23 juillet dernier. Reçue favorablement par l’instance, car le code international de la FIA autorise une telle requête en cas d’apport de nouvelles preuves, cette dernière avait conduit les deux écuries à être réunies en visio-conférence depuis le circuit du Hungaroring, ce jeudi, à la veille du début du week-end du Grand Prix de Hongrie.
Grand Prix de Hongrie
Aston Martin a encore tenté, Vettel reste disqualifié
09/08/2021 À 20:16

Red Bull a reconstitué l'incident pendant un tournage

Visiblement, l’argumentaire donné par Red Bull n’a pas convaincu les commissaires de la Formule 1. Il n’a en tous cas pas reçu l’approbation officielle en tant "qu’élément nouveau significatif et pertinent", comme le demande l'article 14 du règlement de la FIA.
Le dossier présenté par Red Bull s’est construit sur quatre points fondamentaux : les données GPS des deux voitures d’Hamilton et Verstappen, les données GPS du dépassement d’Hamilton sur Leclerc en fin de course dans le même virage de Copse, des simulations de l’incident faites en simulateur, et une reconstitution réelle de la manœuvre.
C'est le troisième pilote de Red Bull, Alexander Albon, qui s’est mué en Lewis Hamilton pour le compte de son écurie. La F1 a précisé que Red Bull avait effectué une journée de tournage à Silverstone le 22 juillet. Selon les commissaires, certaines pièces de ce dossier ont été "créées" dans le but d'avoir une requête en révision et non pas été "découvertes" après coup.

Mercedes fusille Red Bull dans un communiqué

Tout cela n'a pas suffi pour sanctionner davantage le Britannique et le priver a posteriori de sa 99e victoire en F1. Si le dossier est bouclé du côté des officiels, la guerre des mots s'est poursuivie jeudi, avec une vive réaction de Mercedes à cette requête rejetée de l'écurie concurrente.
"En plus de clore cet incident, nous espérons que cette décision marquera la fin d'une tentative concertée par l'encadrement de Red Bull Racing de ternir le nom et l'intégrité sportive de Lewis Hamilton, y compris dans les documents soumis pour leur requête infructueuse", a écrit Mercedes dans un communiqué.
La brouille promet de se poursuivre sur la piste sur le Hungaroring entre les deux premiers du championnat, qui ont également planté le décor à coup de piques en conférences de presse jeudi.
(Avec AFP)

"Avec Verstappen et Hamilton, tout est en place pour une fin de saison à la Prost-Senna"

Grand Prix de Hongrie
Aston Martin conteste la disqualification de Vettel en Hongrie
05/08/2021 À 19:23
Grand Prix de Hongrie
Russell va rouler pour Mercedes pour des tests pneus 2022
02/08/2021 À 17:41