2017 Formule 2 (Prema)

Course 1
Parti de la pole position, Charles Leclerc stoppe en piste à l'occasion d'une neutralisation mais une roue mal fixée le pousse à repasser au stand, ce qui compromet ses chances de victoire. Le pilote de l'équipe Prema finit par rentrer définitivement, à cause d'un problème de suspension.
Grand Prix de Monaco
"Non, non, non..." : Sa Ferrari n'a pas tenu le coup, Leclerc ne prendra pas le départ
23/05/2021 À 12:38
Course 2
Nouveau coup du sort pour le pilote de la Ferrari Driver Academy, qui s'accroche avec un concurrent et reçoit une pénalité de dix secondes. Ses chances de briller envolées et même celles de bien figurer, il abandonne volontairement pour économiser son matériel pour les manches à venir.

2018 Formule 1 (Sauber)

Auteur de débuts prometteurs en Formule 1, Charles Leclerc hisse régulièrement sa Sauber en Q3. Ce qui l'incite à passer un pari avec son patron : s'il se qualifie dans le top 10, Fred Vasseur devra sauter dans le port de Monaco d'un promontoire d'une hauteur de dix mètres. Mais il s'arrête en Q2, avec le quatorzième temps à son actif.
En course, Charles Leclerc casse le disque de frein avant droit de sa monoplace et percute Brendon Hartley (Toro Rosso) à la sortie du tunnel, à six tours du but.

2019 Formule 1 (Ferrari)

Pour sa première en rouge à domicile, Charles Leclerc perd toute chance de bien figurer dès le samedi. En Q1, son équipe spécule en estimant son chrono suffisant pour passer le cut. Le pilote de la "rossa" n°16 assiste harnaché dans son garage à son élimination, recalé à cause d'une amélioration de la piste dont ont profité quelques adversaires de fond de grille. Ce couac le condamne à un départ de la 16e position.
"Je n'ai pas de mot, c'est difficile à accepter. Jeter une qualification comme ça c'est vraiment dommage", lâche le pilote de la Principauté.
Décidé à prendre des risques pour remonter le dimanche, "Charlot" en fait trop. Après un dépassement tendu sur Romain Grosjean (Haas) à la Rascasse au 8e tour, il force le passage sur Nico Hülkenberg (Renault) de la même façon au tour suivant. Malheureusement, la roue arrière droite a frotté le rail et a crevé. Il rentre au ralenti sur trois roues au stand, en parsemant la piste de morceaux de carbone et de gommes. En même temps qu'il provoque des dégâts au fond plat de sa monoplace. Il repart mais abandonne.

2021 Formule 1 (Ferrari)

Détenteur du meilleur temps après son premier run en Q3, Charles Leclerc se lance dans un ultime rush pour défendre son bien car Max Verstappen (Red Bull) a le potentiel pour le coiffer sur le fil. Dans le deuxième virage du esse de la piscine, il casse sa suspension avant droite contre le rail et tape en face. L'accident déclenche un drapeau jaune qui oblige le Néerlandais de Red Bull à abandonner son tour, alors qu'il venait de battre le temps intermédiaire du premier secteur.
Mais les ennuis ne font que commencer pour Charles Leclerc. L'arrière de la SF21 est sérieusement endommagé et l'équipe réserve sa décision sur un changement de boîte de vitesses, qui lui ferait perdre sa pole position, la première d'un Monégasque chez lui en Championnat du monde de Formule 1. Après une investigation poussée, la Scuderia opte pour le statut quo le dimanche matin.
Mais le bonheur de Charles Leclerc ne dure qu'un demi-tour de circuit. Dans le tunnel, il réalise que sa transmission est cassée. Il rentre au ralenti avec le demi-arbre gauche brisé. Ce contre-coup du choc de la veille l'oblige à renoncer à prendre le départ.
"C’est très difficile de ne pas finir, encore une fois. Enfin bon, cette fois, je n’ai même pas commencé", lâche-t-il au micro de Canal+. Avant d'ajouter : "Je suis sûr qu’il y a un lien avec l’erreur que j’ai faite hier, malheureusement."
Grand Prix de Monaco
Le format du Grand Prix de Monaco changera en 2022
22/09/2021 À 17:36
Grand Prix de Monaco
Le match est lancé : "Piqué au vif par Hamilton, Verstappen lui a répondu"
25/05/2021 À 16:57