Getty Images

Leclerc, Verstappen ou Vettel ? Ils sont trois et il ne reste plus qu'une place sur le podium

Leclerc, Verstappen ou Vettel ? Ils sont trois et il ne reste plus qu'une place sur le podium

Le 15/11/2019 à 23:38Mis à jour Le 17/11/2019 à 14:06

GRAND PRIX DU BRESIL - Charles Leclerc (Ferrari), Max Verstappen (Red Bull) et Sebastian Vettel (Ferrari) sont en course pour la troisième place finale du championnat du monde 2019 et ils ont deux courses pour se départager. Voici ce qui plaide (ou pas) en leur faveur.

Charles Leclerc (Ferrari)

  • Grands Prix passés en 3e position du championnat : 4
  • Points : 249
  • Victoires : 2
  • Pole positions : 7
  • Abandons : 2

Il partira 14e dimanche, et remonter a minima dans le top 5 ne devrait pas être un problème pour lui. Un tel résultat ne serait finalement pas une catastrophe étant donné l'écart de 5 points séparant, par exemple, une troisième place d'une cinquième.

Il a brillé l'an dernier avec la Sauber à Interlagos (7e) et de façon identique à Abou Dabi.

" Mon objectif est de garder cette place (la 3e, ndlr) ! Ça ne va pas être facile avec cette pénalité de dix places. Je vais essayer de limiter les dommages ce week-end, et je pense qu'on verra l'avantage de ce changement de moteur à Abou Dabi."
Charles Leclerc (Ferrari) au Grand Prix du Brésil 2019

Max Verstappen (Red Bull)

  • Grands Prix passés en 3e position du championnat : 11
  • Points : 235
  • Victoires : 2
  • Pole positions : 2
  • Abandons : 2

Le Néerlandais avait manqué le top 3 final pour deux points face à Kimi Räikkönen (Ferrari) l'an dernier, et le voir en course pour cet accessit cette année est une surprise. C'est même lui qui a tenu le plus longtemps cette position cette année, qu'il a lâchée seulement depuis le Grand Prix de Russie.

Le moteur Honda avait tout à prouver, il était nouveau dans la Red Bull et le Batave en a maximisé le potentiel du package. Il a 14 points à reprendre à Charles Leclerc et le barème du championnat ne permet pas de faire d'énormes différences.

Il va abattre sa plus grosse carte dimanche en démarrant de la pole position, 13 places devant le Monégasque. Il est à l'aise à Sao Paulo et seule une bourde d'Esteban Ocon (Force India) l'avait privé de la victoire en 2018. S'il pleut dimanche, il sera sûrement le plus dans son élément des trois prétendants. A ce propos, on se souvient de son grand numéro de 2016.

A Abou Dabi, dernier Grand Prix de la saison, il a toujours été bien placé (4e en 2016, 5e en 2017 et 3e en 2018).

Une chose est sûre : il ne va pas se priver d'attaquer les pilotes Ferrari d'ici la fin du championnat. Il est d'un naturel susceptible et il serait étonnant qu'il ait oublié les commentaires cinglants de Leclerc et Vettel en réponse à ses accusations de tricherie à Austin...

" Ça va être dur. Nous allons avoir besoin d'un peu de chance. Nous avons joué de malchance, mais ils (Leclerc et Vettel) auraient dû être loin devant nous toute la saison."
Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix du Brésil 2019

Sebastian Vettel (Ferrari)

  • Grands Prix passés en 3e position du championnat : 4
  • Points : 230
  • Victoire : 1
  • Pole positions : 2
  • Abandons : 2

L'Allemand n'a été le premier poursuivant des pilotes Mercedes qu'à la faveur des ennuis rencontrés par son coéquipier en début de saison et s'est longtemps battu pour rester le pilote n°1 de la Scuderia. Il se bat pour se défaire de sa 5e place depuis Monza et il est clairement l'outsider parmi les trois prétendants.

Le quadruple champion du monde reste un compétiteur et on a du mal à le croire lorsqu'il avance que finir devant Leclerc ne l'obsède pas. Boucler 2019 comme premier pilote de la Scuderia lui assurerait justement de redémarrer 2020 avec ce statut officieux. Sinon, cet échec (logique) acterait le partage du pouvoir.

Il a évidemment de grosses références à Sao Paulo (2 victoires avec Red Bull, 1 avec Ferrari) et à Abou Dabi (1 victoire avec Red Bull).

" Pour être honnête, ce n'est pas si important que ça de finir devant Charles au championnat. Pour moi, le plus important est que je puisse faire tout ce que je peux pour scorer au maximum. Après, je verrai bien là où ça me situe."
Sebastian Vettel (Ferrari) au Grand Prix du Brésil 2019
0
0